Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Vidéos

Jour du Souvenir : Moon présente des excuses pour la «mort injuste» d'une sous-officier

06.06.2021 à 14h53 replay time01:53

Regarder la prochaine

SEOUL, 06 juin -- Le président Moon Jae-in a offert ce dimanche des excuses publiques suite à la mort récente d'une sous-officier de l'armée de l'air qui a été agressée sexuellement par un collègue masculin.

«Je suis très désolé auprès du peuple pour cette pratique diabolique dans la culture des casernes qui a entraîné une mort tragique et injuste», a dit le chef de l'Etat dans son discours du jour du Souvenir au cimetière national de Séoul.

Moon n'a pas développé, mais il était clair qu'il faisait référence à la sergent-chef qui a été agressée dans une voiture au début de mars dernier et rapporté peu de temps après l'incident à des supérieurs. Ces derniers auraient tenté d'étouffer l'affaire. La sous-officier a été retrouvée sans vie chez elle fin mai suite à un suicide apparent.

Le président a également cité des rapports de médias sur les repas de mauvaise qualité au sein de l'armée. Il a promis des efforts pour résoudre le problème non seulement pour les droits humains des soldats mais aussi pour leur moral et la sécurité nationale.

Concernant les anciens combattants, Moon a souligné qu'il était important de protéger les droits et la vie quotidienne de ceux qui se sont consacrés à la nation.

Moon a également dit que la Corée du Sud chercherait à faire un autre «grand pas» dans le processus de paix sur la péninsule coréenne avec l'alliance solide avec les Etats-Unis qui a été confirmée lors du récent sommet avec le président Joe Biden.

Il a en outre annoncé le plan de son gouvernement de gérer plus proactivement les changements de l'ordre international et les conditions de sécurité en se basant sur l'alliance, tout en rappelant les grands accords conclus durant sa rencontre au sommet à la Maison-Blanche le 21 mai.

«Nous étions d'accord pour dire que le dialogue et la diplomatie sont le seul moyen pour achever la dénucléarisation de la péninsule coréenne et la paix permanente», a-t-il poursuivi. «(Le gouvernement) se préparera à faire de nouveau un grand pas pour la dénucléarisation de la péninsule coréenne et la paix permanente.»

Les deux parties sont aussi convenus de développer l'alliance pour en faire une «plus globale», a-t-il ajouté.

Moon et Biden sont tombés d'accord pour travailler ensemble afin de surmonter la crise du nouveau coronavirus (Covid-19) avec une alliance forte pour les vaccins et mettre fin aux «directives sur les missiles» qui ont limité dans le passé le développement des missiles sud-coréens.

La fin de ces directives vieilles de 42 ans permet donc à la Corée du Sud d'obtenir une souveraineté en la matière et de se lancer dans l'exploration spatiale, selon le président.

La Corée du Sud «accroîtra la coopération spatiale avec la communauté internationale, dont les Etats-Unis, et ouvrira une nouvelle ère de l'espace avec le développement de son propre véhicule spatial», a-t-il déclaré.

Quant aux recherches de restes de soldats tués durant la guerre de Corée (1950-1953), Moon a dit que l'opération en cours dans la zone de la crête Arrowhead, à l'intérieur de la Zone démilitarisée (DMZ) se terminerait cette année.

Plus tard cette année, des recherches seront menées près de l'arête White Horse, a-t-il fait savoir.

Il a demandé aux familles endeuillées d'aider l'armée dans sa collecte d'échantillons d'ADN afin d'identifier les dépouilles retrouvées.

Le chef de l'Etat a ensuite rendu hommage aux soldats qui se sont sacrifiés pour sauver des vies en dehors des frontières nationales, soulignant que le patriotisme implique aussi la coopération internationale et la solidarité à l'étranger.

Il a mentionné pour la première fois Lee Soo-hyun, un étudiant sud-coréen mort en 2001 alors qu'il essayait de sauver un Japonais tombé sur une voie du métro de Tokyo.

«Son sacrifice sera ravivé un jour comme "l'esprit de coopération entre la Corée du Sud et le Japon"», a-t-il poursuivi alors que les relations diplomatiques entre les deux pays voisins sont au plus bas à cause de l'histoire commune.

Moon a par ailleurs souligné «l'altruisme et le courage» de Kim Ja-joong, un Sud-Coréen qui s'est tué en 2013 en allant au secours d'un collègue ouzbek.

En 2018, Win Htut Zaw, un immigré birman qui travaillait dans une usine en Corée du Sud, a fait don d'organes après son décès, a rappelé le président.

«Nous envoyons notre solidarité et notre amitié résolues au peuple du Myanmar», a-t-il dit, en ajoutant que le «printemps au Myanmar» arrivera de manière sûre, de la même façon que le soulèvement de Gwangju en 1980 a mené à la démocratisation de la Corée du Sud.

(Yonhap)

(FIN)

Accueil Haut de page