Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Vidéos

Affaires de spéculation immobilière : LH va rationaliser sa structure et réduire ses effectifs

07.06.2021 à 13h40 replay time02:48

Regarder la prochaine

SEOUL, 07 juin (Yonhap) -- La société d'Etat Korea Land & Housing Corp. (LH) va rationaliser sa structure et se concentrer sur ses principaux services d'aide au logement afin d'empêcher la spéculation foncière de ses employés et de lutter contre la méfiance du public à la suite d'un scandale, a déclaré ce lundi le ministère du Territoire, de l'Infrastructure et du Transport

Le ministère a annoncé des mesures de réforme globales trois mois après que la révélation d'achats spéculatifs de terrains par plusieurs employés de LH a secoué le pays au milieu de la flambée des prix de l'immobilier.

L'affaire a déclenché une série de plaintes concernant des transactions foncières suspectes impliquant des fonctionnaires et des hommes politiques à l'échelle nationale, qui ont même sapé la confiance du public envers la politique immobilière de l'administration Moon Jae-in.

«Le gouvernement a conclu (le scandale de la spéculation foncière LH) comme un problème structurel causé par le pouvoir de monopole, une structure gonflée et un système de contrôle interne laxiste», a fait état le ministère dans un communiqué. «Les mesures de refonte visent à transformer LH en une société transparente qui peut gagner la confiance du public.»

Des militants civiques tiennent un point de presse devant la succursale à Séoul de Korea Land & Housing Corp. (LH), le 5 avril 2021. Ils demandent une refonte complète du promoteur public embourbé dans un scandale de spéculation foncière.

LH a été créée en tant qu'entreprise publique géante en 2009 en fusionnant un promoteur immobilier d'Etat et une société de logement public, comptant aujourd'hui près de 10.000 employés et 185.000 milliards de wons (163,2 milliards de dollars) d'actifs sous gestion.

Alors que le promoteur public est responsable de l'aménagement du territoire du gouvernement, du plan d'approvisionnement en logements et des projets sociaux liés au logement, le ministère du Territoire choisira de nouveaux sites pour les plans d'aménagement afin d'éviter une fuite d'informations connexes aux employés de LH.

Le ministère a fait savoir qu'il disperserait les fonctions non essentielles de LH vers d'autres organisations et diminuerait ses effectifs, dans le but de les réduire de plus de 20 %, soit 2.000 employés, conformément à la restructuration de l'entreprise.

La société publique exigera également que tous les employés enregistrent leurs actifs et se voient interdire d'acheter des terrains, sauf à des fins de subsistance réelles.

Le ministère a indiqué que le parti au pouvoir et ceux de l'opposition discutaient de la séparation de ses fonctions d'aménagement foncier et de fourniture de logements, ainsi que de la création d'une société holding visant à superviser ses filiales, ajoutant qu'il confirmera les projets après avoir recueilli les avis des divers cercles.

La proposition de restructuration de l'entreprise nécessite l'approbation du Parlement pour entrer en vigueur.

Des gens regardent des tours d'appartements du centre-ville de Séoul depuis le sommet du mont Namsan, le 4 juin 2021.

L'administration Moon s'est engagée à augmenter l'offre de logements dans la région métropolitaine de Séoul et dans d'autres grandes villes afin de stabiliser le marché immobilier en surchauffe, dans un changement radical par rapport à l'imposition d'une série de réglementations plus strictes au cours des trois dernières années.

Les observateurs du marché craignent que le plan d'approvisionnement ambitieux axé sur le développement de grands sites de logements et le réaménagement urbain ait du mal à gagner le soutien des propriétaires fonciers et des résidents existants en raison de la méfiance croissante à l'égard des projets impliquant des développeurs publics.

La hausse des prix de l'immobilier et les règles de prêt sévères ont rendu plus difficile non seulement pour les familles à faible revenu mais aussi pour les hauts revenus d'acheter une maison à Séoul sans le soutien financier de leurs parents.

(Yonhap)

(FIN)

Accueil Haut de page