Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Vidéos

SEOUL, 11 juin -- Le président Moon Jae-in prendra la direction du Royaume-Uni vendredi pour assister au sommet annuel du Groupe des sept (G7), la première destination de son voyage d'une semaine en Europe qui le conduira également en Autriche et en Espagne.

Il participe à la session du G7 comme invité, à la demande du Premier ministre britannique Boris Johnson, l'hôte de l'événement de trois jours qui se déroulera jusqu'à dimanche à l'hôtel Carbis Bay, dans le sud-ouest du comté de Cornwall.

Lors du forum «élargi» de samedi et dimanche, Moon prévoit d'avoir des discussions sur la manière de relever les défis mondiaux tels que la crise sanitaire, le changement climatique et les différends commerciaux.

Parmi les autres participants figurent les dirigeants des Etats membres du G7 : les Etats-Unis, le Canada, la France, l'Allemagne, l'Italie, le Japon et la Grande-Bretagne, ainsi que des représentants de l'Union européenne. Les dirigeants de l'Australie, de l'Inde et de l'Afrique du Sud ont également été invités, tandis que le Premier ministre indien Narendra Modi participe via des liaisons vidéo en raison de la pandémie de Covid-19 qui frappe lourdement le pays.

Moon a déclaré que l'invitation du G7 reflétait le statut grandissant de la Corée du Sud sur la scène internationale à un «niveau comparable à celui des membres du G7».

«Ma participation au sommet servira de catalyseur pour améliorer notre diplomatie», a-t-il déclaré lors d'une réunion du Cabinet plus tôt cette semaine.

«Notre responsabilité et notre rôle au sein de la communauté internationale se sont encore élevés», a-t-il ajouté, décrivant le sommet du G7 comme une opportunité d'élargir les «horizons diplomatiques» de Séoul et de renforcer son rôle dans la résolution des problèmes mondiaux en suspens.

En marge du sommet, Moon prévoit d'avoir les discussions en tête-à-tête avec ses homologues britannique, australien et européen.

Aucune réunion bilatérale formelle avec le Premier ministre japonais Yoshihide Suga n'est prévue, selon les responsables de Cheong Wa Dae, qui n'ont pas exclu la possibilité que les deux parties aient des entretiens informels, probablement en présence du président américain Joe Biden. La Maison-Blanche a déclaré que «pratiquement tout est possible dans un petit espace où 10 à 12 dirigeants se réunissent au même endroit».

Après le rassemblement du G7, Moon s'envolera pour l'Autriche pour une visite d'Etat, devenant ainsi le premier président sud-coréen à s'y rendre officiellement depuis que les deux parties ont établi des relations diplomatiques en 1892.

Il tiendra un sommet avec le président Alexander Van der Bellen et une réunion avec le chancelier Sebastian Kurz sur l'amélioration des relations bilatérales.

Moon se rendra ensuite mardi en Espagne pour un séjour de trois jours, au cours duquel il tiendra un sommet avec le Premier ministre espagnol Pedro Sanchez. Les deux hommes devraient assister à un événement ensemble, appelé le sommet des entreprises vertes et numériques Corée du Sud-Espagne. Moon envisage également de rencontrer le roi Felipe VI, qui a visité Séoul en 2019.

Moon rentrera à Séoul le 18 juin.

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page