Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Vidéos

SEOUL, 17 juin -- L'ancien Premier ministre Chung Sye-kyun a annoncé ce jeudi son intention de se porter candidat à l'élection présidentielle de 2022 en promettant de devenir un président qui bâtira une économie solide et enrayera les inégalités.

Chung a lancé sa candidature à la primaire du Parti démocrate (PD), parti au pouvoir, sous le slogan «Corée forte, président de l'économie».

«Je serai le président de l'économie d'une république de Corée puissante qui se battra contre toutes les inégalités», a déclaré Chung lors d'une cérémonie de déclaration de sa candidature au Nuri Dream Square, dans l'ouest de Séoul.

«Si je peux guérir les blessures du peuple et éradiquer toutes les écarts causés par l'injustice et les inégalités, je dévouerai toutes les années que j'ai vécues et le reste de ma vie», a-t-il affirmé.

Il mènera une campagne pour tenter d'obtenir le ticket du PD alors qu'il est troisième dans les sondages d'opinion parmi les potentiels candidats du parti derrière le gouverneur de la province du Gyeonggi Lee Jae-myung et l'ancien Premier ministre Lee Nak-yon.

Dans une enquête menée cette semaine et publiée ce jeudi par quatre entreprises de sondage, Chung s'est classé sixième avec un soutien de 1%, tout comme quatre autres candidats potentiels mineurs. Lee Jae-myung était en tête du sondage avec 25%, suivi de près par l'ancien procureur général Yoon Seok-youl.

Agé de 70 ans et considéré comme un homme politique modéré, Chung a été nommé Premier ministre en janvier 2020 et dirigé la réponse du pays à la pandémie de nouveau coronavirus (Covid-19). Il a démissionné de son poste en avril pour se préparer à la course à l'élection présidentielle qui aura lieu en mars de l'année prochaine.

Homme d'affaires devenu élu, il a été le président de l'Assemblée nationale lors de la destitution de l'ancienne présidente Park Geun-hye en 2017 suite à un vaste scandale de corruption.

Né dans une famille pauvre du comté de Jinan, dans le sud-ouest, en 1950, il a travaillé pour une société commerciale du groupe Ssangyong pendant 17 ans après avoir obtenu son diplôme universitaire.

Il est entré en politique en 1995 et a été élu six fois à l'Assemblée nationale. Il a été ministre de l'Industrie et de l'Energie en 2006 sous le président de l'époque Roh Moo-hyun et a dirigé le parti Uri alors au pouvoir, l'antécédent du PD, à deux reprises entre 2005 et 2007.

Il est surnommé «M. Sourire» pour son comportement doux. Il est connu pour ses points de vue équilibrés, mais a également fait preuve d'un solide leadership lorsqu'il a dirigé la campagne nationale de lutte contre le Covid-19 en tant que Premier ministre.

Au cours de l'événement, il s'est concentré sur sa vision économique pour atteindre un revenu de 40.000 dollars par habitant et réduire les inégalités de revenus.

Il a proposé un compromis social qui appelle au gel des dividendes des grands actionnaires des conglomérats et des salaires de leurs dirigeants et travailleurs pendant trois ans, et à une augmentation des prix des produits et des salaires de leurs sous-traitants.

Il a également promis d'augmenter la rémunération des travailleurs irréguliers, d'étendre le financement public pour l'emploi des jeunes et de fournir 1 million de logements locatifs publics et 30.000 appartements publics.

L'évenement s'est déroulé sous forme de conversation avec des jeunes, reflétant le pouvoir croissant des jeunes électeurs. Parmi les participants figuraient également environ 40 députés, dont Lee Nak-yon et les autres rivaux potentiels de Chung dans la primaire du PD.

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page