Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Vidéos

SEOUL, 21 juin -- Le nouveau représentant spécial des Etats-Unis pour la Corée du Nord, Sung Kim, a déclaré ce lundi s'attendre à ce que Pyongyang donne bientôt une «réponse positive» à la proposition de dialogue de Washington, en faisant référence à la récente déclaration du dirigeant nord-coréen Kim Jong-un selon laquelle son pays doit être prêt à la fois au dialogue et à la confrontation.

L'envoyé spécial américain a tenu ces propos lors d'une réunion avec le représentant nucléaire de Séoul, Noh Kyu-duk, à Séoul, en notant que Washington se préparera aussi bien au dialogue qu'à la confrontation.

«Nous seront prêts à tous les deux car, vous savez, nous attendons toujours d'entendre le retour de Pyongyang ... proposition pour une réunion», a-t-il déclaré. «Avec espoir, la référence du président Kim au dialogue indique que nous aurons une réponse positive bientôt.»

Après la réunion, le diplomate américain a réaffirmé l'engagement commun des deux pays pour poursuivre la dénucléarisation complète de la péninsule coréenne à travers la diplomatie et le dialogue.

«J'ai réitéré aussi notre soutien au dialogue et à la coopération intercoréens significatifs, ainsi qu'à l'engagement, comme nos deux dirigeants l'ont fait à Washington, lorsque le président Moon a visité Washington», a-t-il ajouté en se référant au sommet du 21 mai.

Au cours de la réunion avec Kim, Noh a déclaré que Séoul continuerait de jouer un rôle «nécessaire» pour une reprise rapide du dialogue avec Pyongyang à travers une coordination avec Washington.

«Nous souhaitons rétablir la structure dans laquelle les relations intercoréennes et USA-RPDC (République populaire démocratique de Corée) renforcent les unes les autres de manière mutuellement bénéfique», a-t-il dit.

Au cours d'une réunion plénière du Comité central du Parti du travail de quatre jours la semaine dernière, le dirigeant nord-coréen a demandé à son pays d'être prêt «à la fois au dialogue et à la confrontation», plus particulièrement à la dernière éventualité, et souligné la nécessité d'un «contrôle stable» de la situation sur la péninsule coréenne.

Dans une interview avec ABC News, le conseiller à la sécurité nationale des Etats-Unis, Jake Sullivan, a qualifié les commentaires de Kim de «signal intéressant», déclarant que «nous attendrons de voir s'ils sont suivis d'une quelconque communication plus directe avec nous sur une voie potentielle à suivre».

Après cette réunion, Kim et Noh tiendront une réunion trilatérale qui impliquera également leur homologue japonais, Takehiro Funakoshi.

Kim, qui est également ambassadeur en Indonésie, est accompagné du représentant spécial adjoint Jung Pak et d'un représentant du Conseil de sécurité nationale.

Il est arrivé à Séoul samedi pour une visite de cinq jours.

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page