Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Vidéos

SEOUL, 03 août -- Le nombre quotidien de cas de nouveau coronavirus (Covid-19) en Corée du Sud est resté ce mardi dans les 1.200 pour la deuxième journée consécutive en raison de la diminution des tests sur fond de quatrième vague épidémique.

Le pays a rapporté 1.202 contaminations, dont 1.152 locales, portant le bilan à 202.203, selon l'Agence coréenne de contrôle et prévention des maladies (KDCA).

Le dernier décompte a marqué une baisse par rapport aux 1.442 infections recensées dimanche et aux 1.219 de lundi. Les cas quotidiens tombent normalement au cours du week-end et augmentent plus tard dans la semaine à mesure que davantage de personnes sont testées.

Le nombre de cas quotidiens demeure supérieur à 1.000 depuis le 7 juillet en raison d'épidémies centrées dans la grande région de Séoul. Un pic de 1.842 a été atteint le 22 juillet.

La Corée du Sud a ajouté cinq décès supplémentaires dus au Covid-19, portant le total de morts à 2.104.

Les autorités avertissent que la quatrième vague de la pandémie est loin d'être sous contrôle, citant le nombre croissant de voyageurs pendant la saison estivale et le variant Delta plus contagieux qui met également à rude épreuve les efforts de lutte antivirus du pays.

La Corée du Sud applique les restrictions antivirus les plus élevées dans la zone métropolitaine de Séoul, qui devraient durer jusqu'à dimanche.

Les règles en vigueur comprennent une interdiction de rassemblement de plus de deux personnes après 18h, la mesure la plus stricte jamais imposée par les autorités depuis le déclenchement de la pandémie de Covid-19 ici.

Les zones en dehors de la grande région de la capitale sont sous le niveau 3, ce qui permet des rassemblements jusqu'à quatre personnes le soir, mais certaines municipalité ont adopté des mesures de distanciation de niveau 4.

Les autorités ont averti qu'elles pourraient imposer des mesures plus strictes si le nombre de cas quotidiens continuait d'augmenter tout au long de cette semaine.

Depuis le lancement de sa campagne de vaccination fin février, un total de 19.9 millions de personnes, soit 38,8% de la population du pays, ont reçu une première injection.

Environ 14%, ou 7.182.557 de personnes, ont également été entièrement vaccinées, selon les données de la KDCA.

Les autorités se sont concentrées sur l'inoculation aux personnes âgées et à d'autres groupes prioritaires, y compris les travailleurs médicaux et les responsables militaires.

Environ 18 millions de personnes âgées de 18 à 49 ans recevront également leur première dose de Pfizer ou Moderna du 26 août au 30 septembre, dans le cadre du plan d'inoculation gouvernemental.

Séoul compte administrer une première dose de vaccin à 36 millions de personnes, soit 70% de sa population, d'ici septembre, dans l'espoir d'atteindre l'immunité collective en novembre.

Parmi les cas nationaux nouvellement confirmés, 307 provenaient de Séoul, 344 de la province environnante du Gyeonggi et 46 de la ville portuaire d'Incheon, à l'ouest de la capitale.

La ville portuaire méridionale de Busan a signalé 67 nouvelles contaminations et Daegu 37. L'île de villégiature de Jeju, au sud-ouest de la péninsule, en a ajouté 20.

Les cas importés, qui incluent également les ressortissants sud-coréens de retour de l'étranger, se sont élevés à 50, parmi lesquels 10 venaient d'Ouzbékistan, sept des Etats-Unis et six de Russie.

Le nombre total de personnes libérées de quarantaine après avoir récupéré complètement était de 177.909, soit 1.304 de plus que la veille.

Le bilan des patients dans un état critique est passé à 331, avec une augmentation de cinq par rapport à un jour plus tôt.

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page