Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Vidéos

SEOUL, 16 août -- Ahn Cheol-soo, le chef du Parti du peuple (PP), une formation d'opposition mineure, a annoncé ce lundi la fin des négociations avec le principal parti d'opposition, le Parti du pouvoir du peuple (PPP), sur un projet de fusion.

«Je suis vraiment désolé de dire que les efforts pour unifier les deux partis se sont arrêtés ici», a-t-il déclaré lors de la conférence de presse à l'Assemblée nationale.

Ahn a décrit le processus de négociation comme la «période la plus difficile» pour lui depuis qu'il est entré en politique il y a dix ans. Il a présenté ses excuses à ceux qui avaient espéré une fusion.

Interrogé sur la possibilité qu'il se présente à l'élection présidentielle de l'année prochaine, il a simplement répondu «J'aurai le temps de parler séparément d'un projet dans l'avenir».

Les analystes politiques estiment qu'Ahn devrait chercher un autre cycle de négociations avec le PPP après que le parti a choisi son candidat présidentiel en novembre. Ils soulignent qu'il serait difficile pour le bloc d'opposition critique de l'administration Moon Jae-in de remporter les élections prévues le 9 mars 2022, sans présenter un candidat unifié.

Lors de l'élection partielle du maire de Séoul le 7 avril, Ahn a déclaré qu'il chercherait à fusionner son parti et le PPP pour unir leurs forces en vue d'une victoire à l'élection présidentielle.

Les deux formations avaient depuis tenu des négociations au niveau de travail le 22 juin dernier mais n'ont pas réussi à parvenir à un accord en raison de divergences sur des questions telles que l'opportunité de changer le nom du PPP et la manière de choisir un candidat à la présidence.

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page