Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Vidéos

Hong Beom-do décoré à titre posthume pour son combat pour l'indépendance et l'unité nationale

17.08.2021 à 14h38 replay time00:44

Regarder la prochaine

SEOUL, 17 août -- Le gouvernement a remis ce mardi à titre posthume la plus haute distinction honorifique sud-coréenne à Hong Beom-do, un célèbre combattant de l'indépendance de la Corée dont les restes ont été rapatriés il y a deux jours.

Le président Moon Jae-in a attribué l'ordre du Mérite pour la fondation nationale à Hong en présence du président kazakh Kassym-Jomart Tokaïev lors d'une cérémonie à Cheong Wa Dae.

Hong, commandant de l'armée de l'indépendance de la Corée, est admiré pour des victoires dans des batailles contre les forces japonaises durant la colonisation japonaise (1910-1945), notamment lors de la bataille de Fengwudong en Mandchourie, en Chine, en 1920. Il est décédé en 1943 à l'âge de 75 ans dans la région de la ville kazakhe de Kyzylorda.

En 1962, le gouvernement l'a décoré de la médaille présidentielle de l'ordre du Mérite pour la fondation nationale. A l'occasion du 101e anniversaire de la bataille de Fengwudong, Moon a décerné à Hong la plus haute distinction de la république de Corée non seulement pour son rôle dans le combat pour l'indépendance mais aussi pour sa contribution à la sensibilisation à l'esprit de l'indépendance et à l'amour pour la patrie, selon le bureau présidentiel. Le député Woo Won-shik, président du comité de commémoration de Hong Beom-do, a reçu la médaille.

La vie de Hong a été retracée dans plusieurs films et pièces de théâtre, aidant à promouvoir le sens du patriotisme et de l'unité chez les Sud-Coréens.

Hong a été aussi un leader spirituel de la communauté des Coréens qui ont été forcés à émigrer vers le pays d'Asie centrale en 1937 dans le cadre de la politique du dirigeant de l'Union soviétique Joseph Staline.

Un grand nombre de Coréens, dont Hong, avaient dû déménager de l'Extrême-Orient russe à l'époque. Leurs descendants vivant toujours au Kazakhstan sont appelés Koryoin. Ils sont environ 100.000.

Les restes du défunt général ont été ramenés dans le pays le jour de la Libération. Il sera enterré demain au cimetière national de Daejeon, à 160 km au sud de Séoul.

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page