Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Vidéos

SEOUL, 16 sept. -- La Corée du Nord n'a pas informé son peuple sur le communiqué publié hier par Kim Yo-jong, la sœur du leader nord-coréen Kim Jong-un, critiquant des propos tenus par le président Moon Jae-in.

Le quotidien officiel du Parti du travail, Rodong Sinmun, et la Radio centrale nord-coréenne (KCBS) n'ont fait aucun rapport sur ce communiqué sur la menace de destruction des relations intercoréennes jusqu'à ce jeudi matin.

Le communiqué dénonçait des propos du président du Sud qui a estimé les tirs de missiles balistiques du Nord de mercredi comme une «provocation». Kim a ainsi menacé de «suspension totale» des relations intercoréennes.

Ce communiqué est sorti juste quatre heures après la publication des propos de Moon qui a assisté au tir d'essai d'un missile mer-sol balistique stratégique (MSBS) depuis le sous-marin Dosan Ahn Chang-ho. Le président a dit après le succès du test que «néanmoins, notre puissance renforcée en matière de missiles peut avoir un certain effet dissuasif sur les provocations de la Corée du Nord».

La sœur du leader nord-coréen a critiqué l'emploi du mot «provocation» de Moon en disant que «si jamais le lapsus qu'aurait fait le ''président'' est vrai, il est trop stupide pour être digne d'un ''chef d'Etat''». Elle a prétendu que les tirs de missiles nord-coréens étaient une action normale et d'autodéfense mais pas une «provocation».

Dans son communiqué, Kim a exprimé ses grands regrets face à la Corée du Sud qui décrit habituellement l'action normale de la Corée du Nord comme une menace contre la paix en indiquant que si le président Moon soutient un acte qui blesse le partenaire de dialogue, cela conduira les relations intercoréennes dans une impasse totale.

Mais Kim Yo-jong a souligné dans son communiqué que la destruction des relations intercoréennes n'était pas ce que la Corée du Nord souhaite. Le ton de ce communiqué était assez modéré par rapport aux précédents. De plus, l'absence de rapports dans les médias locaux signifierait que la Corée du Nord ajuste sa position offensive en laissant une marge diplomatique.

En août dernier, Kim Yo-jong et Kim Yong-chol, directeur du département du Front uni du Parti du travail, ont conjointement publié un communiqué critiquant le déroulement au Sud d'exercices militaires conjoints entre les armées sud-coréennes et américaines et ce communiqué a été rapporté par le Rodong Sinmun et la Télévision centrale nord-coréenne (KCTV).

La Corée du Nord a effectué hier des tirs d'essai de deux missiles balistiques à portée courte depuis un train vers la mer de l'Est, quelques heures avant le tir d'essai de MSBS de la Corée du Sud.

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page