Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Vidéos

Kim Jong-un déclare la restauration des canaux de communication intercoréens en octobre

30.09.2021 à 10h59 replay time02:18

Regarder la prochaine

SEOUL, 30 sept. -- Le leader nord-coréen Kim Jong-un a déclaré lors de la 5e réunion de la 14e Assemblée populaire suprême (APS), qui a débuté mardi à Pyongyang, qu'il restaurerait les canaux de communication intercoréens début octobre, d'après un rapport publié ce jeudi matin par l'Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA).

Kim Jong-un a prononcé un discours lors de la deuxième journée de la session parlementaire intitulée «Orientation de la lutte pour le nouveau développement de la construction du socialisme».

Il a déclaré que «nous allons restaurer début octobre les canaux de communication intercoréens coupés en raison de l'aggravation des relations (intercoréennes) dans le cadre des efforts pour la réalisation de l'aspiration et de l'espérance de notre ethnie qui souhaite le rétablissement des relations intercoréennes le plus rapidement possible et la paix permanente sur la péninsule coréenne».

«Le rétablissement des relations intercoréennes et leur élan vers un nouveau développement ou la continuation de la situation actuelle aggravée dépendront de l'attitude des autorités sud-coréennes», a-t-il poursuivi. Le leader nord-coréen a également noté que «nous n'avons aucune intention et aucun objectif de provoquer le Sud».

Kim a ajouté qu'«il faut que le Sud se débarrasse de son illusion de contrer les provocations du Nord, de son complexe de persécution et du danger le plus vite possible».

Concernant la proposition du président Moon Jae-in de déclarer la fin de la guerre de Corée (1950-1953), le leader nord-coréen a indiqué que «même si on déclare la fin de la guerre en laissant derrière les éléments causant la méfiance et l'affrontement, les actes d'hostilité se poursuivront», en ajoutant qu'«il faut respecter l'un l'autre et retirer les politiques d'hostilité, l'attitude double de l'injustice ainsi que le regard préjugé vis-à-vis d'autrui.»

Quant à l'administration Joe Biden et à sa politique à l'égard de la Corée du Nord, Kim a mentionné que «rien n'a changé depuis son investiture il y a huit mois», en critiquant «les menaces militaires et la politique d'hostilité exercées par les Etats-Unis».

Kim a estimé la politique sur la Corée du Nord des Etats-Unis comme une «ruse» qui sert à «dérober leurs actes d'hostilité et duper la communauté internationale même s'ils prétendent un engagement diplomatique ou un dialogue sans condition.» Il a indiqué que les gestes des Etats-Unis ne sont qu'«une prolongation de la politique d'hostilité menée par les précédentes administrations américaines».

Kim a dit que «le danger fondamental auquel le monde fait face actuellement serait le despotisme et la politique de la canonnière des Etats-Unis et de ses disciples», en dénonçant «la politique extérieure unilatérale et injuste des Etats-Unis visant à diviser la communauté internationale, la plaque des relations internationales est devenue une structure de la nouvelle guerre froide. Le changement de la situation géopolitique internationale se caractérise par une complexité accrue.»

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page