Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Vidéos

Chute de la production, de la consommation et des investissements en août sur fond de 4e vague de Covid-19

30.09.2021 à 15h37 replay time02:03

Regarder la prochaine

SEOUL, 30 sept. -- La production industrielle, les ventes au détail et les investissements de la Corée du Sud ont diminué en août par rapport au mois précédent, dernier signe d'un ralentissement de la dynamique de reprise économique au milieu de la quatrième vague épidémique, ont montré ce jeudi des données compilées par Statistique Corée (KOSTAT).

La production industrielle a chuté de 0,2% en août par rapport au mois précédent, après une baisse de 0,6% en glissement mensuel en juillet, selon KOSTAT. Par rapport à un an plus tôt, elle a augmenté de 6%.

Les ventes au détail, un indicateur des dépenses privées, ont diminué de 0,8% en glissement mensuel en août, contre une baisse de 0,5% en juillet, au milieu de la dernière résurgence des cas de Covid-19.

Les investissements dans les installations ont chuté de 5,1% en glissement mensuel le mois dernier, un revirement par rapport à un gain de 2% en glissement mensuel le mois précédent.

C'est la première fois depuis mai que la production, la consommation et l'investissement diminuent ensemble.

L'agence de statistiques a observé que la dynamique de la reprise économique avait ralenti le mois dernier, la production et la consommation s'étant affaiblies par rapport au mois précédent.

«L'élan de reprise a ralenti, mené par les segments de services en face à face, au milieu de la pandémie de Covid-19 et en raison de la base plus élevée de juillet», a indiqué à la presse Eo Woon-sun, un haut responsable de KOSTAT.

L'économie du pays est sur une voie de reprise grâce à de solides exportations de semi-conducteurs et d'automobiles. Néanmoins, la dernière flambée de contaminations et la mise en œuvre des freins viraux les plus sévères depuis le début de la pandémie ont accru l'incertitude économique.

Depuis le 12 juillet, la grande région de Séoul, qui abrite la moitié des 52 millions d'habitants du pays, est soumise aux règles de distanciation les plus strictes. Les mesures comprennent des restrictions commerciales et une interdiction des rassemblements privés de trois personnes ou plus après 18h.

Le pays a signalé mercredi 2.885 nouveaux cas de Covid-19, portant le total à 308.725, les infections quotidiennes dépassant les 1.000 pour la 85e journée consécutive.

Le mois dernier, la production dans les secteurs des mines, de la fabrication, du gaz et de l'électricité a baissé de 0,7%, la première contraction en trois mois. Mais la production de puces et d'automobiles a accru ses gains dans un contexte d'exportations robustes.

La production de services a chuté de 0,6% alors que les services en face à face, tels que les restaurants et l'hébergement, ont perdu du terrain en raison des mesures de distanciation sociale les plus sévères.

La production de l'administration publique a augmenté de 5,2% en un mois dans le sillage de l'augmentation des dépenses gouvernementales pour la vaccination contre le Covid-19.

Les décideurs économiques ont estimé que la vague actuelle de la pandémie avait peut-être sapé l'amélioration de la demande intérieure, mais qu'elle ne semblait pas suffisamment grave pour faire dérailler la croissance économique.

Le produit intérieur brut (PIB) du pays a gagné 0,8% au deuxième trimestre par rapport à trois mois plus tôt, contre un gain de 1,7% en glissement trimestriel au premier trimestre, selon les données de la Banque de Corée (BOK).

Les exportations ont grimpé de 23% en glissement annuel au cours des 20 premiers jours de septembre. Les expéditions outre-mer ont bondi de 35% en août par rapport à l'année précédente, prolongeant leurs gains pour le 10e mois consécutif.

La BOK a maintenu ses perspectives de croissance pour l'économie coréenne en 2021 à 4%, malgré la recrudescence des cas de virus.

Plus tôt ce mois-ci, l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a relevé ses perspectives de croissance sud-coréenne pour 2021 à 4%, contre 3,8% en mai.

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page