Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Vidéos

Le ministre des Finances annonce des efforts maximaux pour réduire la dette des ménages

30.09.2021 à 15h03 replay time00:43

Regarder la prochaine

SEOUL, 30 sept. -- Le ministre de l'Economie et des Finances, Hong Nam-ki, a déclaré ce jeudi que le gouvernement chercherait à contenir la dette des ménages autant que possible, mais qu'il projetait également d'explorer des moyens pour que le peuple contracte des prêts dans la limite de leur capacité à les rembourser.

Hong a fait ces remarques lors d'une réunion de coordination politique avec le gouverneur de la Banque de Corée (BOK) et les régulateurs financiers afin de discuter de l'endettement des ménages et d'autres sujets économiques.

«Nous discuterons de la façon de gérer les dettes des ménages sur la base du consensus que l'endettement des ménages s'accroît rapidement avec les liquidités abondantes dans le processus d'empêcher la pandémie de nouveau coronavirus (Covid-19) d'être une risque pour l'économie», a indiqué Hong.

«Le gouvernement dévoilera des mesures supplémentaires pour réduire la dette des ménages en octobre», a-t-il dit.

Le gouverneur de la BOK, Lee Ju-yeol, le chef de la Commission des services financiers (FSC), Koh Seung-beom, et le directeur du Service de supervision financière (FSS), Jeong Eun-bo, ont assisté à la réunion.

C'est la première fois depuis février que les quatre chefs des autorités budgétaires, monétaires et financières tiennent une réunion afin de discuter de questions macroéconomiques.

La FSC examine actuellement des moyens de renforcer les règles sur les prêts immobiliers afin d'alléger la dette des ménages.

En 2020, l'endettement des ménages a progressé de 7,9% en glissement annuel. La FSC vise à ramener l'augmentation annuelle à moins de 6% cette année et à moins de 5% l'année prochaine.

Les prix des logements n'ont montré aucun signe de ralentissement alors que plus de personnes contractent des prêts bancaires pour acheter des logements en espérant une poursuite de l'augmentation des prix malgré les restrictions gouvernementales.

Hong a dit que le pays devait surveiller étroitement les risques extérieurs croissants. «Les craintes sur l'inflation s'intensifient sur fond de bond des prix du pétrole et des matières premières», a-t-il indiqué. «Les risques latents ont également partiellement pris forme comme le montre le problème de la dette d'Evergrande Group, le deuxième promoteur immobilier chinois.»

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page