Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Vidéos

L'envoyé nucléaire américain réaffirme qu'il n'y a pas d'intention hostile envers la Corée du Nord

01.10.2021 à 09h02 replay time01:56

Regarder la prochaine

JAKARTA/SEOUL, 30 sept. -- Le représentant spécial des Etats-Unis pour la Corée du Nord, Sung Kim, a réaffirmé ce jeudi que Washington n'a aucune intention hostile à l'égard de Pyongyang et soutient l'envoi d'aide humanitaire dans ce pays.

Kim a fait ces remarques après s'être entretenu avec son homologue sud-coréen Noh Kyu-duk à Jakarta, pour discuter de l'aide humanitaire et des mesures visant à encourager Pyongyang à reprendre le dialogue.

Ces entretiens ont eu lieu après que le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a déclaré mercredi, lors d'une session parlementaire, que les Etats-Unis restaient «totalement inchangés» dans leur politique hostile à l'égard de son pays, tout en soulignant que leur offre de dialogue n'était qu'une «astuce mesquine» pour cacher leur hostilité.

«Nous restons ouverts à dialoguer avec la RPDC de toute la gamme des questions bilatérales et régionales. Je tiens à préciser à nouveau que les Etats-Unis n'ont aucune intention hostile à l'égard de la RPDC», a déclaré l'envoyé américain.

La RPDC est le nom officiel de la Corée du Nord, la République populaire démocratique de Corée.

Kim a également réaffirmé la volonté de Washington de coopérer avec le Nord sur le plan humanitaire.

«Nous sommes également prêts à travailler en coopération avec la RPDC pour aborder les domaines de préoccupation humanitaire commune», a-t-il déclaré. «A cette fin, les Etats-Unis soutiennent l'envoi d'une aide humanitaire, conforme aux normes internationales d'accès et de suivi, aux Nord-Coréens les plus vulnérables.»

Abordant la récente série de tirs de missiles nord-coréens, Kim les a critiqués pour avoir violé de multiples résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU et pour avoir représenté une menace pour les voisins de la Corée du Nord et la communauté internationale.

«J'ai réaffirmé que la collaboration des Etats-Unis avec ses alliés est plus forte que jamais, et que nous travaillons en étroite collaboration avec la république de Corée pour parvenir à une dénucléarisation complète et un régime de paix durable dans la péninsule coréenne», a-t-il déclaré.

Avant les entretiens, Noh et Kim ont eu des discussions trilatérales en ligne avec leur homologue japonais, Takehiro Funakoshi, pour discuter des efforts pour faire revenir la Corée du Nord au dialogue.

Les discussions de jeudi sont intervenues dans un contexte d'inquiétude croissante face aux récentes manœuvres militaires du Nord, notamment l'essai mardi d'un nouveau missile hypersonique.

Se montrant conciliant, le dirigeant nord-coréen a déclaré lors de la session parlementaire de mercredi qu'il était prêt à réactiver les lignes de communication transfrontalières début octobre.

Au cours de leurs entretiens, Noh et Kim ont également discuté de la récente proposition du président Moon Jae-in de déclarer la fin officielle de la guerre de Corée, qui, selon Noh, est la mesure la plus efficace pour établir une relation de confiance avec le Nord.

«L'ambassadeur Noh m'a informé en détail de l'initiative du gouvernement de la république de Corée visant à déclarer la fin de la guerre de Corée, et nous sommes convenus de poursuivre notre communication étroite sur cette initiative», a déclaré Kim.

Les entretiens de cette semaine font suite à leurs derniers entretiens à Tokyo, il y a un peu plus de quinze jours. Noh et Kim se sont également rencontrés à Séoul et à Washington le mois dernier, signe d'une intensification de la diplomatie pour renouer le dialogue avec la Corée du Nord.

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page