Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Vidéos

SEOUL, 01 oct. -- La Corée du Nord a déclaré ce vendredi avoir effectué un tir d'essai d'un nouveau type de missile antiaérien la veille, capable d'atteindre des cibles aériennes à une distance plus longue avec une précision accrue.

L'Académie des sciences de défense nationale (ANDS) a effectué le test visant à «confirmer la fonctionnalité de l'opération du lanceur, du radar, du véhicule global de commandement de bataille ainsi que la performance au combat global», a rapporté l'Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA).

L'ANDS a vérifié la performance au combat «remarquable» du nouveau missile qui présente une réponse rapide et une précision guidée avec un système de contrôle de missile comme elle a introduit de nouvelles technologies qui incluent la «technologie de contrôle de double gouvernail» et un «moteur de vol à double impulsion», selon la KCNA.

Le Nord a également réussi à augmenter la portée du missile, a-t-elle ajouté. La technologie de contrôle de double gouvernail semble viser à augmenter la mobilité grâce à des ailettes variables attachées à l'ogive et au milieu du missile.

Pak Jong-chon, un membre du présidium du Politburo du Parti du travail, a dirigé le tir. Le leader nord-coréen Kim Jong-un n'y a pas assisté.

La Corée du Nord a récemment fait remonter les tensions en effectuant son premier tir d'essai de missile hypersonique plus tôt cette semaine, seulement deux semaines après les tirs de deux missiles balistiques de courte portée vers la mer de l'Est.

Le dernier lancement de missile est intervenu alors que le Nord a signalé une volonté d'améliorer les liens avec le Sud à condition que «Séoul abandonne son double jeu et sa politique hostile vis-à-vis du Nord.»

Durant son discours au deuxième jour de la 5e session de la 14e Assemblée populaire suprême (APS) jeudi, le dirigeant Kim a dit que les lignes de communication transfrontalières avec la Corée du Sud seraient restaurées au début d'octobre dans le cadre des efforts pour améliorer les relations gelées.

Kim a aussi déclaré que le Nord «n'a aucune intention et aucun objectif» de provoquer la Corée du Sud et a exhorté Séoul à «se débarrasser de son illusion de contrer les provocations du Nord».

Les relations intercoréennes sont dans l'impasse depuis le sommet sans accord entre la Corée du Nord et les Etats-Unis en février 2019.

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page