Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Vidéos

SEOUL, 15 oct. -- La France et le Canada mobiliseront leurs avions de patrouille maritime afin de surveiller les transferts illicites entre navires de produits prohibés pour la Corée du Nord dans le cadre des sanctions des Nations unies contre le pays reclus, ont annoncé ce vendredi le ministère canadien de la Défense et le ministère japonais des Affaires étrangères.

Le Canada mobilisera son patrouilleur, CP-140 depuis la base aérienne japonaise de Kadena afin de surveiller pendant un mois les activités illicites en mer de la Corée du Nord. Le Winnipeg, une frégate canadienne envoyée le mois dernier dans la région d'Asie-Pacifique, mènera aussi des opérations de surveillance.

Il s'agit de la sixième opération du Canada dans les eaux en Asie-Pacifique incluant la mer de Chine méridionale depuis 2018.

Du côté la France, l'avion de patrouille, Falcon 200, sera déployé à la base aérienne japonaise de Futenma, à Okinawa, afin de participer à des opérations de surveillance jusqu'au début du mois prochain, d'après Tokyo.

La surveillance des activités de transfert en mer de produits illicites par Pyongyang, notamment de produits pétroliers, fait suite aux résolutions onusiennes 2875 et 2397 adoptées en 2017. Les Etats-Unis, le Japon, le Royaume-Uni, la France, l'Australie, le Canada et la Nouvelle-Zélande, y participent depuis.

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page