Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Vidéos

WASHINGTON, 18 oct. -- L'envoyé spécial des Etats-Unis pour la Corée du Nord, Sung Kim, se rendra cette semaine à Séoul afin de s'entretenir avec son homologue sud-coréen sur les moyens de relancer le dialogue avec le Nord reclus, a annoncé lundi le diplomate américain.

La visite de Kim dans la capitale sud-coréenne suivra sa rencontre avec ses homologues sud-coréen et japonais, respectivement Noh Kyu-duk et Takehiro Funakoshi, à Washington cette semaine.

«Le représentant spécial Noh et moi avons eu une excellente réunion cet après-midi avant la réunion trilatérale de demain avec le directeur général japonais Funakoshi», a déclaré le diplomate américain aux journalistes après sa rencontre avec Noh au département d'Etat.

Kim a expliqué les deux manières discutées de ramener Pyongyang à la table du dialogue, y compris une éventuelle déclaration de fin de la guerre de Corée (1950-1953), qui a été proposée le mois dernier par le président sud-coréen Moon Jae-in.

«Le représentant spécial Noh et moi avons également discuté de la proposition de fin de guerre et j'ai hâte de poursuivre ces discussions et d'autres questions d'intérêt mutuel lorsque je serai à Séoul plus tard cette semaine», a-t-il indiqué.

Le royaume ermite reste insensible aux ouvertures de dialogue américaines et s'est tenu à l'écart des pourparlers de dénucléarisation avec Washington depuis 2019.

Noh a souligné que lui et Kim avaient discuté des moyens de renforcer la confiance avec la Corée du Nord.

«(Nous) avons discuté de divers moyens d'engagement, tels que l'aide humanitaire au Nord et d'autres mesures de confiance pour aider à relancer rapidement le dialogue et la diplomatie», a déclaré l'envoyé sud-coréen lors d'une conférence de presse conjointe avec son homologue américain.

Kim a mis en avant que les Etats-Unis restaient ouverts au dialogue avec le Nord.

«Les Etats-Unis continuent de tendre la main à Pyongyang pour reprendre le dialogue. Notre intention reste la même. Nous n'avons aucune intention hostile envers la RPDC et nous sommes ouverts à des réunions sans conditions préalables», a-t-il affirmé, faisant référence à la Corée du Nord par son nom officiel, la République populaire démocratique de Corée.

«Nous sommes prêts à travailler en coopération avec la RPDC pour traiter les domaines de préoccupation humanitaire. Les Etats-Unis soutiennent la fourniture d'une aide humanitaire, conforme aux normes internationales d'accès et de surveillance, aux plus vulnérables», a ajouté Kim.

Pourtant, le représentant spécial des Etats-Unis a souligné la nécessité de maintenir la pression internationale sur le Nord.

«Même si nous restons ouverts au dialogue, nous avons également la responsabilité de mettre en œuvre les résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU concernant la RPDC», a-t-il mis en avant.

«En outre, conformément à l'accent mis par l'administration Biden-Harris sur les droits de l'Homme, nous continuerons de défendre les droits humains du peuple nord-coréen et d'appeler à une résolution immédiate de la question des enlèvements», a-t-il ajouté, faisant référence à la question des ressortissants japonais qui auraient été kidnappés par le Nord.

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page