Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Vidéos

SEOUL, 19 oct. -- La Corée du Nord a lancé ce mardi un missile balistique vers la mer de l'Est, a annoncé l'armée sud-coréenne, alors que Séoul, Washington et Tokyo intensifient leurs initiatives diplomatiques pour reprendre le dialogue avec Pyongyang.

Le missile a été lancé vers l'est depuis un site situé à proximité de Sinpo, dans la province du Hamgyong du Sud, selon le Comité des chefs d'état-major interarmées (JCS). Il ajouté que le lancement avait été détecté à 10h17 mais n'a donné aucun autre détail.

«Les autorités de renseignement de la Corée du Sud et des Etats-Unis mènent actuellement une analyse approfondie concernant des informations supplémentaires», a indiqué le JCS dans un message envoyé aux journalistes.

Le lancement a eu lieu alors que les principaux émissaires nucléaires du Sud, des Etats-Unis et du Japon sont à Washington pour discuter des efforts conjoints visant à ramener le Nord à la table du dialogue grâce à des aides humanitaires et à d'autres incitations.

Le Nord a été vu en train d'intensifier ses activités militaires, comme en témoigne une série de tests de missiles récents, y compris les lancements le mois dernier d'un nouveau type de missile de croisière à longue portée et d'un missile hypersonique.

Les provocations continues de Pyongyang sapent l'optimisme prudent apparu lors de la réactivation des canaux de communication intercoréens au début du mois.

Le principal émissaire nucléaire de Séoul, Noh Kyu-duk, et ses homologues américain et japonais, Sung Kim et Takehiro Funakoshi, prévoient de se rencontrer trilatéralement mardi à Washington afin de discuter d'une stratégie nord-coréenne commune.

Lundi, Noh et Kim se sont rencontrés en tête à tête et ont discuté de la récente proposition du président Moon Jae-in de déclarer officiellement la fin de la guerre de Corée (1950-1953), que Séoul considère comme une mesure efficace pour renforcer la confiance avec Pyongyang.

L'émissaire américain prévoit de se rendre dans la capitale sud-coréenne plus tard cette semaine pour discuter davantage de la diplomatie envers le Nord.

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page