Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Vidéos

SEOUL, 21 oct. -- La Corée du Nord a déclaré ce jeudi que le récent tir d'essai de missile mer-sol balistique stratégique (MSMS) ne visait pas les Etats-Unis et qu'il s'agissait de l'exercice de son droit à la défense nationale, tout en affichant ses préoccupations sur la convocation d'une réunion à huis clos par le Conseil de sécurité des Nations unies sur ce sujet.

«Le tir d'essai d'un nouveau MSBS lancé depuis un sous-marin n'a pas entraîné de menaces ou de dégâts pour les pays voisins ou la sécurité régionale», a déclaré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères de la Corée du Nord dans un entretien avec l'Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA).

«Comme notre tir d'essai a été planifié purement pour la défense nationale, et non en prenant en compte ou en visant les Etats-Unis, il n'y a aucune raison de s'inquiéter ou de s'angoisser», a prétendu le porte-parole du ministère nord-coréen.

En particulier, il a ajouté que «les Etats-Unis et la Corée du Sud ont été supprimés de la liste des principaux ennemis».

Le porte-parole a noté que «si personne ne cherche la dispute sur l'exercice de notre souveraineté légitime et normale, il n'y aura pas de montée des tensions sur la péninsule coréenne», en ajoutant que «si les Etats-Unis et leurs épigones choisissent des actions fausses, cela pourra servir de catalyseur provoquant des résultats graves et sérieux.»

Quant à la réunion d'urgence du Conseil de sécurité des Nations unies, la Corée du Nord a noté que «les Etats-Unis ont demandé la convocation de la réunion d'urgence du Conseil de sécurité de l'ONU en falsifiant l'exercice de notre droit à l'autodéfense comme une menace pour la paix et la stabilité de la région ainsi qu'une violation des résolutions onusiennes».

«Nous pensons qu'il est très préoccupant que les Etats-Unis présentent une réaction anormale face à l'exercice de notre droit propre et légitime à l'autodéfense», a-t-il dit en ajoutant que «nous avons déjà exprimé nos profondes préoccupations aux Etats-Unis et au Conseil de sécurité des Nations unies qui tâtent une bombe à retardement».

Le porte-parole du ministère nord-coréen des Affaires étrangères a ajouté qu'«il s'agit d'un double standard s'ils nous blâment pour avoir développé des armes identiques à celles que les Etats-Unis possèdent ou développent actuellement, et cela rajoute des soupçons sur leur sincérité de ne pas exercer d'hostilité contre nous».

La Corée du Nord a affirmé hier que son Académie des sciences de défense nationale (ANDS) a effectué avec succès un tir d'essai d'un nouveau MSBS depuis le sous-marin 8.24 Yongung le 19 octobre dernier.

Face à ce tir d'essai nord-coréen, une réunion d'urgence à huis clos du Conseil de sécurité des Nations unies a été convoquée mercredi (heure américaine) afin d'évaluer le tir du nouveau MSBS nord-coréen et la situation actuelle dans la région.

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page