Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Vidéos

DAEJEON, 22 nov. -- Le soleil artificiel sud-coréen KSTAR est parvenu à maintenir le plasma à 100 millions de degrés Celsius pendant 30 secondes, a fait savoir ce lundi l'Institut national de la recherche sur la fusion (NFRI).

Il s'agit d'une prolongation de 10 secondes, un an après que KSTAR est devenu l'an dernier le premier réacteur à fusion nucléaire au monde à avoir maintenu pendant 20 secondes le plasma à plus de 100 millions de degrés Celsius, soit plus de sept fois la température relevée au centre du Soleil.

La technologie de contrôle du plasma s'est améliorée par rapport à l'année dernière grâce à une meilleure capacité à générer une ultra haute température et à l'obtention des conditions optimales des champs magnétiques, permettant d'accroître la stabilité du mode barrières de transport intérieures (ITB).

Le NFRI a pour objectif de fixer le plasma à 100 millions de degrés Celsius pendant 300 secondes d'ici à 2026. Afin de prolonger le temps d'opération, il compte renforcer les dispositifs d'alimentation et installer un déflecteur en tungstène permettant d'endiguer la montée de la température à l'intérieur du tokamak.

KSTAR est un réacteur de recherche à fusion nucléaire supraconducteur produisant de l'énergie à travers la fusion nucléaire comme le Soleil. Afin de le réaliser, il est important de maintenir le plasma à très haute température dans un état stable pendant longtemps à l'intérieur du tokamak.

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page