Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Vidéos

SEOUL, 25 nov. -- Le syndicat des camionneurs, l'Union solidaire du transport de marchandises affiliée à la Confédération coréenne des syndicats (KCTU), a entamé une grève générale de trois jours ce mercredi pour réclamer le maintien de la régulation pour la sécurité des camionneurs.

Un officiel du syndicat a noté que «les travailleurs dans le secteur du transport des marchandises sont chassés dans les conditions de fatigue, de surcharge et d'excès de vitesse en raison de la hausse rapide des prix de revient due à l'augmentation du diesel. Cela nous oblige à une circulation dangereuse».

Le syndicat réclame l'assurance de revenus minimums afin de protéger la sécurité routière et du peuple. L'essentiel de leur réclamation est de maintenir le système tarifaire du transport qui impose aux propriétaires des cargaisons de payer des tarifs raisonnables pour garantir un minimum de sécurité, appelés «tarifs sécuritaires».

Toute violation de cette régulation fait l'objet d'une amende pour les propriétaires des cargaisons. Mais l'application de ce système est limitée à trois ans (2020-2022) et le syndicat demande la levée de cette période limitée.

Le ministère du Territoire, de l'Infrastructure et du Transport pourrait lancer un plan d'urgence pour le secteur du transport en raison de l'éventuelle paralysie logistique du pays, parallèlement aux efforts pour nouer un dialogue avec le syndicat. Le ministère estime que le taux d'adhésion au syndicat ne s'élève qu'à 5% (soit environ 22.000 camions) de la totalité des camions transporteurs et l'impact de cette grève sera minime.

Malgré cela, le nombre de camions porte-conteneurs (8.500 véhicules) et de camions malaxeurs (1.500) ayant adhéré au syndicat est élevé et les secteurs du transport de conteneurs et ciment pourraient être gravement affectés par cette grève de trois jours.

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page