Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Vidéos

La Corée du Sud s'engage à jouer un rôle de premier plan dans le soutien aux missions de maintien de la paix de l'ONU

08.12.2021 à 14h40 replay time00:41

Regarder la prochaine

SEOUL, 08 déc. -- La Corée du Sud s'est engagée mardi à jouer un rôle de premier plan pour équiper les soldats de la paix de l'ONU en technologies de pointe et en capacités médicales, alors qu'elle accueille un forum ministériel en ligne sur le maintien de la paix de l'ONU.

La Corée du Sud a dévoilé l'«Initiative de Séoul sur le renforcement des capacités technologiques et médicales en matière de maintien de la paix», soulignant sa détermination à soutenir la mission clé des Nations unies dans ce que Séoul appelle un environnement sécuritaire complexe et à haut risque.

Le forum a réuni des ministres des Affaires étrangères et de la Défense, ainsi que d'autres hauts responsables de plus de 150 pays et d'organisations internationales.

La république de Corée, en étroite coopération avec les Nations unies, entend jouer un rôle actif de premier plan pour soutenir un maintien de la paix «agile, fondé sur les données et la technologie», peut-on lire dans le document relatif à cette initiative.

L'initiative a été lancée alors que Séoul cherche à jouer un rôle plus important pour promouvoir une paix durable dans les régions du monde en proie à des conflits, grâce à ses avancées technologiques, et à un moment où l'ONU s'efforce de rendre ses opérations de maintien de la paix (OMP) plus fortes, plus sûres et plus efficaces.

Dans son discours d'ouverture, le ministre des Affaires étrangères Chung Eui-yong a souligné que la Corée du Sud s'est rétablie après la guerre de Corée de 1950-1953 grâce au soutien des Nations unies et à son engagement en faveur de la paix mondiale.

«Les 68 années qui se sont écoulées sans conflit direct et l'ascension miraculeuse de la république de Corée sur les cendres de la guerre sont de véritables témoignages de la valeur des Nations unies et un rappel de ce que son mandat de maintien de la paix peut accomplir pour d'autres zones de conflit dans le monde», a déclaré Chung.

«J'espère que notre message fort en faveur de la paix en Corée trouvera un écho dans d'autres pays, où le conflit est toujours en cours, et leur donnera l'espoir qu'un avenir pacifique et prospère est à portée de main», a-t-il ajouté.

Chung a également souligné la volonté de Séoul à rechercher une paix durable dans la péninsule coréenne divisée.

«Un armistice peut arrêter les hostilités, mais il ne met pas fin à la guerre et n'établit pas la paix. C'est pourquoi mon gouvernement espère mettre un terme à cet état contre nature d'un armistice qui dure depuis 68 ans et le remplacer par un régime de paix plus permanent», a-t-il déclaré. «Je crois que le peuple coréen ne mérite pas moins».

Au cours du forum, le ministre de la Défense, Suh Wook, a détaillé l'engagement de Séoul à contribuer aux missions de maintien de la paix de l'ONU, notamment son plan de fournir 16 hélicoptères MD-500 pour des opérations en Afrique.

«Si la fourniture d'hélicoptères de la Corée est combinée avec la capacité opérationnelle des pays partenaires, je suis persuadé que la sécurité et les capacités opérationnelles des soldats de la paix seront renforcées considérablement», a déclaré Suh.

Les promesses incluent également la promotion d'un «modèle de camp intelligent» visant à fournir un plan pour des unités de l'ONU «plus sûres, plus efficaces et plus écologiques» avec l'allocation de 1 million de dollars supplémentaires au fonds fiduciaire pour le maintien de la paix.

«En outre, nous contribuerons à la formation médicale et au renforcement des capacités médicales des soldats de la paix dans les zones qui connaissent des pertes continues», a déclaré Suh dans son discours d'ouverture.

«Nous soutiendrons également de manière proactive le renforcement des capacités des femmes soldats de la paix et officiers de police, et augmenterons leur participation, qui est devenue plus importante au niveau des Nations unies», a-t-il ajouté.

Dans un message vidéo de félicitations, le Secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a appelé les pays participants à redoubler leurs contributions aux missions de maintien de la paix.

«Alors que nous sommes confrontés à de nouvelles menaces et à des défis croissants, je vous exhorte à redoubler votre soutien pour que le maintien de la paix de l'ONU réussisse», a-t-il déclaré. «Nous devons tous jouer notre rôle».

La Corée du Sud a identifié des domaines prioritaires pour maximiser le potentiel des technologies actuelles et nouvelles, et améliorer la capacité médicale des opérations de maintien de la paix, et a exhorté les Etats membres de l'ONU à contribuer à ces domaines.

Ces domaines comprennent le soutien à l'innovation des unités de l'ONU pour les rendre plus intelligentes en matière de sécurité, de communications, de soins de santé et autres, et le renforcement de la capacité médicale des missions de maintien de la paix en fournissant des financements, des formations et des technologies.

Parmi les participants présents en personne figuraient trois sous-secrétaires généraux de l'ONU chargés des opérations de paix, du soutien opérationnel et de la stratégie de gestion, à savoir Jean-Pierre Lacroix, Atul Khare et Catherine Pollard, respectivement.

C'est la première fois qu'un pays asiatique accueille le forum de haut niveau sur les opérations de maintien de la paix, qui a été lancé en 2016 dans le prolongement du sommet de l'ONU sur le maintien de la paix de 2015. Les précédentes sessions ministérielles ont eu lieu en Grande-Bretagne en 2016, au Canada en 2017 et aux Nations unies en 2019.

Le forum est axé sur quatre thèmes majeurs : le maintien de la paix ; les partenariats, la formation et le renforcement des capacités ; la performance et la responsabilité ; et la protection des civils, et la sûreté et la sécurité.

Les deux premières sessions ont été diffusées en direct sur YouTube et U.N. Web TV. Les deux autres sessions auront lieu mercredi.

Le forum à Séoul devait initialement se dérouler en présentiel, mais il a été décidé de le tenir en ligne en raison des craintes croissantes suscitées par la souche Omicron du Covid-19.

La conférence coïncide avec la célébration du 30e anniversaire de l'adhésion de la Corée du Sud à l'ONU. Les deux Corées ont rejoint l'organisation mondiale simultanément le 17 septembre 1991.

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page