Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Vidéos

Le forum sur le maintien de la paix de l'ONU se termine à Séoul avec des engagements renforcés

09.12.2021 à 09h23 replay time00:44

Regarder la prochaine

SEOUL, 09 déc. -- La conférence ministérielle virtuelle des Nations unies (ONU) sur le maintien de la paix organisée par la Corée du Sud s'est terminée jeudi avec des engagements renforcés des participants pour aider à instaurer une paix durable dans les zones de conflit en s'appuyant sur des capacités technologiques et médicales avancées.

La conférence de Séoul a réuni des ministres des Affaires étrangères et de la Défense, ainsi que d'autres hauts responsables de plus de 150 pays et d'organisations internationales concernées pour discuter des moyens d'améliorer la formation et l'équipement des casques bleus et rendre leurs opérations de maintien de la paix (PKO) plus sûres, plus fortes et plus efficaces dans des situations de plus en plus complexes et instables.

La conférence de deux jours, qui a débuté mardi, a donné une occasion à 60 Etats membres de s'engager à fournir des ressources militaires, du personnel et un soutien aux missions de PKO de l'ONU.

La Corée du Sud a promis de jouer un rôle «actif et moteur» pour renforcer les missions de PKO en utilisant des technologies intelligentes et en renforçant leurs capacités médicales à travers l'«initiative de Séoul sur le renforcement des capacités technologiques et médicales dans le maintien de la paix».

Le pays hôte s'est engagé à faire don de 16 hélicoptères pour des opérations en Afrique, à lancer un projet pilote pour appliquer les technologies de «camps intelligents» afin d'ouvrir la voie à des camps de l'ONU «plus sûrs, plus efficaces et respectueux de l'environnement» .

Il a également fait part de son intention d'allouer 1 million de dollars supplémentaires à un fonds spécial pour le maintien de la paix, d'envoyer davantage de soldats et d'organiser une formation pour femmes officiers sur les questions de genre.

Pour conclure la réunion, le chef de la diplomatie Chung Eui-yong a souligné l'importance d'équiper les soldats de technologies clés et de capacités médicales et de former un partenariat soutenu pour apporter des changements réels sur le terrain.

«J'attends que l'"initiative de Séoul" aide à préparer nos soldats à atteindre leurs objectifs et leurs mandats pour maintenir la paix et protéger les civils vulnérables sur le terrain», a déclaré Chung lors de la cérémonie de clôture.

Chung a réaffirmé l'engagement de Séoul à réaliser un «maintien de la paix inclusif et tourné vers l'avenir» pour promouvoir la paix mondiale en partenariat avec l'ONU, en partageant les succès de la Corée du Sud.

«En 1950, le maintien de la paix dans la péninsule coréenne était un sujet de discussion urgent au Conseil de sécurité de l'ONU», a-t-il déclaré. «Plus de 70 ans plus tard, j'ai été rempli d'un grand honneur et d'un grand enthousiasme en dirigeant ce rassemblement en ligne pour discuter du maintien de la paix en tant que ministre des Affaires étrangères du pays qui lui-même a eu besoin de l'aide de l'ONU.»

Le forum de haut niveau de l'ONU, organisé pour la première fois en Asie depuis son lancement en 2016, a été le point culminant de la célébration du 30e anniversaire de l'adhésion de la Corée du Sud à l'ONU cette année. Les deux Corées ont rejoint simultanément l'organisation mondiale le 17 septembre 1991.

Le ministre de la Défense Suh Wook a dit espérer que les engagements présentés lors de la réunion amélioreraient la capacité des opérations de maintien de la paix, leur sûreté et leur sécurité face aux menaces croissantes.

«La république de Corée établira un partenariat étroit avec l'ONU et les Etats membres pour continuer de présenter des cas exemplaires de contribution, comprenant un don d'hélicoptères et un renforcement des capacités opérationnelles des forces féminines et des soldats de la paix», a déclaré Suh.

La conférence de Séoul devait initialement se dérouler en présentiel mais la Corée du Sud a décidé finalement de l'organiser en visioconférence en raison des préoccupations liées au variant Omicron.

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page