Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Vidéos

SEOUL, 29 déc. -- La 2e journée de la 4e réunion plénière du 8e Comité central du Parti du travail s'est déroulée hier à Pyongyang et le leader nord-coréen Kim Jong-un a pris des «mesures révolutionnaires importantes» pour le développement rural, d'après un rapport publié par l'Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA) ce mercredi.

Au premier jour de cette réunion plénière qui a débuté le 27 décembre, les participants ont fait le bilan des politiques menées par le Parti et l'Etat en 2021, puis le leader nord-coréen Kim Jong-un a donné «une conclusion historique sur l'orientation des tâches du Parti et de l'Etat pour 2022».

A la deuxième session de cette assemblée plénière du Parti, Kim a présenté «son rapport historique sur le développement rural dans un pays socialiste qui porte un sens important et innovateur».

Le secrétaire général du Parti a présenté les grandes lignes stratégiques à moyen et long termes et les tâches majeures pour le développement rural et a pris des mesures révolutionnaires importantes, a détaillé la KCNA.

Le média d'Etat a noté que le nouveau programme de la construction rurale socialiste, qui indique la voie scientifique et révolutionnaire pour la solution de la question rurale, a eu le soutien et l'approbation totale des participants.

En novembre dernier, le leader nord-coréen a effectué une visite à la ville de Samjiyon et a noté que la construction de Samjiyon était devenue un point de départ pour «une nouvelle révolution en faisant des habitants de cette zone des témoins d'une vie hautement civilisée matériellement et culturellement».

La KCNA n'a cependant pas donné plus de détails sur les mesures d'exécution pour ce développement rural. Elle a rapporté simplement que la réunion était dans la continuation de l'agenda des discussions.

Dans un contexte de pénurie alimentaire grave en Corée du Nord à cause des sanctions internationales imposées notamment par les Etats-Unis et de la pandémie de nouveau coronavirus (Covid-19), comparable à la famine des années 90, une période appelée «marche forcée», il est à voir quelles «mesures révolutionnaires importantes» ont été prises pour la question rurale par le leader.

Kim a étendu les droits de vente des produits agricoles après avoir pris le pouvoir dans le but d'accroître la productivité. Il faudra donc voir s'il a proposé des mesures plus avancées vers l'économie de marché pour le secteur agricole.

Outre la question rurale, la première vice-ministre des Affaires étrangères, Choe Son-hui, exclue des membres de la Commission des affaires de l'Etat lors du rassemblement de l'Assemblée populaire suprême (APS) tenu en septembre dernier, a été aperçue au quatrième rang, d'après une photo publiée par la KCNA.

Choe a été élue membre de la commission en avril 2019, juste après le sommet infructueux entre Kim Jong-un et le président américain de l'époque Donald Trump à Hanoï, au Vietnam, mais a été destituée deux ans et demi plus tard et remplacée par la sœur du dirigeant nord-coréen et la directrice adjointe du département de la propagande et de l'agitation du Parti du travail, Kim Yo-jong.

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page