Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Vidéos

Coronavirus : les voyageurs arrivant de l'étranger ne pourront prendre les transports en commun

14.01.2022 à 09h32 replay time00:42

Regarder la prochaine

SEOUL, 13 jan. -- Le gouvernement a décidé ce jeudi d'interdire l'usage des transports en commun pour les passagers venant des pays étrangers à partir du 20 janvier prochain en raison de la croissance des cas importés de nouveau coronavirus (Covid-19).

Une réunion interministérielle s'est déroulée aujourd'hui pour discuter des moyens de faire face à la propagation du variant Omicron et a décidé de renforcer les mesures préventives, a annoncé le QG central des catastrophes et contre-mesures de sécurité dans un briefing de routine.

Le cumul des cas importés pour la première semaine de janvier s'élève à 1.326 alors que le chiffre de la deuxième semaine du mois de décembre 2021 n'est que de 200. Aujourd'hui, le nombre de cas importés a atteint 391, renouvelant le record.

Parmi les participants du CES 2022 (Consumer Electronics Show), 119 personnes ont été confirmées positives au Covid-19 jusqu'à ce jeudi, en forte hausse par rapport aux 70 cas recensés hier.

L'accroissement des cas importés de Covid-19 est largement dû au variant Omicron. Le taux d'infection au mutant Omicron parmi les cas importés s'est élevé à 88,1% pour la première semaine de janvier, alors que la part pour la dernière semaine de l'année 2021 s'est élevée à 69,5%.

Avec cette décision du gouvernement, les voyageurs venant des pays étrangers seront obligés de prendre des moyens de transport désinfectés, notamment des autocars, des rames de métro et des taxis désinfectés à partir du 20 janvier prochain.

L'usage des transports en commun sera interdit. Les véhicules personnels seront autorisés. Le gouvernement projette d'accroître la fréquence de ces autocars de 78 à 89 fois par jour.

Concernant le certificat de test négatif requis à l'arrivée, le règlement sera durci également. A présent, un certificat obtenu 72 heures avant l'heure d'arrivée suffisait pour entrer sur le territoire mais à partir du 20 janvier, il faudra un certificat délivré dans les 48 heures.

Le système de coupe-circuit (Circuit-Breaker) pour les avions de ligne sera également maintenu à la vue de l'accroissement des cas importés. Ce système est déclenché lorsqu'un avion transporte plus de trois contaminés et impose une semaine d'interdiction de vol.

Entre le 15 décembre de l'année dernière et le 11 janvier, le coupe-circuit a été déclenché 24 fois pour 16 liaisons aériennes avec 11 pays, dont le Vietnam et les Etats-Unis.

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page