Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Vidéos

SEOUL, 14 jan. -- La Corée du Nord a prévenu ce vendredi qu'elle devrait réagir de manière «plus ferme et déterminée» après que les Etats-Unis ont imposé de nouvelles sanctions contre les récents lancements de missiles nord-coréens.

Dans un communiqué publié par l'Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA), un porte-parole du ministère nord-coréen des Affaires étrangères a déclaré que le lancement récent de ce qu'il prétend être un missile hypersonique était un «exercice du droit à l'autodéfense».

«Si les Etats-Unis adoptent une telle position de confrontation, la RPDC sera forcée d'y réagir de manière plus ferme et déterminée», indique le communiqué. RPDC signifie le nom officiel du Nord, la République populaire démocratique de Corée.

L'administration de Joe Biden a imposé mercredi des sanctions à six Nord-Coréens impliqués dans les programmes d'armes de destruction massive (ADM) et de missiles balistiques du régime reclus.

Cette décision est intervenue après que Pyongyang a lancé mardi ce qu'il prétend être un missile hypersonique nouvellement développé, le deuxième test de ce type en moins d'une semaine.

«Le développement récent par la RPDC d'un nouveau type d'arme n'était qu'une partie de ses efforts pour moderniser sa capacité de défense nationale», explique le communiqué. «Il n'a visé aucun pays ou aucune force en particulier et n'a porté aucun préjudice à la sécurité des pays voisins.»

Le Nord a qualifié la décision américaine de «provocation évidente et logique de gangster» et a accusé Washington d'avoir «intentionnellement aggravé la situation».

«Cela montre que même si l'administration américaine actuelle clame la diplomatie et le dialogue, elle est toujours absorbée par sa politique d'isolement et d'étouffement de la RPDC», met en avant le communiqué. «La RPDC n'abandonnera pas son juste droit.»

La Corée du Nord a testé une série de nouvelles armes sur fond d'impasse de ses négociations nucléaires avec les Etats-Unis. Les pourparlers nucléaires restent au point mort depuis que leur sommet de Hanoï tenu en 2019 s'est terminé sans accord.

Le secrétaire d'Etat américain Antony Blinken a déclaré jeudi que le royaume ermite pourrait continuer de lancer davantage de missiles afin d'«essayer d'attirer l'attention».

La principale émissaire de Washington auprès des Nations unies, Linda Thomas-Greenfield, a fait savoir que les Etats-Unis souhaitaient que le Conseil de sécurité de l'ONU applique des sanctions supplémentaires contre Pyongyang.

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page