Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Vidéos

SEOUL, 03 mai -- La Corée du Sud et les Etats-Unis prévoient de lancer des exercices réguliers combinés de leurs forces aériennes la semaine prochaine, ont indiqué ce mardi des sources bien informées, dans une nouvelle initiative visant à mettre en évidence leur posture de défense, en particulier contre l'évolution des menaces balistiques de la Corée du Nord.

Les alliés commenceront lundi un entraînement aérien de deux semaines en Corée du Sud, la veille de l'investiture du président élu Yoon Suk-yeol, qui s'est engagé à renforcer l'alliance de sécurité Séoul-Washington sous son slogan «la paix par la force».

«Les deux forces aériennes prévoient de commencer la manœuvre de deux semaines à la même échelle que les formations précédentes», a précisé une source à l'agence de presse Yonhap sous couvert d'anonymat. Elle s'est cependant abstenue de donner davantage de détails, y compris des moyens aériens spécifiques à mobiliser.

La formation à venir est une version réduite de l'exercice à grande échelle Max Thunder que les deux pays ont organisé dans le passé avec la mobilisation massive de leurs moyens aériens et de leurs militaires.

Séoul et Washington ont récemment renforcé leur coordination en matière de sécurité à la suite des lancements de missiles nord-coréens, y compris son tir d'essai de missile balistique intercontinental (ICBM) le 24 mars.

Les alliés prévoient également d'organiser un exercice anti-sous-marin biennal séparé d'une durée de quatre jours à partir de ce mardi dans la mer de l'Est, en mobilisant des moyens maritimes clés, dont le destroyer USS Sampson (DDG-102) de la marine américaine.

La formation se concentrera sur l'amélioration de leur posture de défense anti-sous-marine en testant des équipements connexes et en collectant des données maritimes.

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page