Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Vidéos

SEOUL, 11 mai -- Le prix du diesel en Corée du Sud a dépassé celui de l'essence pour la première fois en 14 ans en raison de l'offre mondiale restreinte résultant de la guerre entre la Russie et l'Ukraine et de la récente réduction des taxes sur les carburants, selon des données industrielles publiées ce mercredi.

Le prix moyen du diesel dans les stations-service locales s'élevait à 1.947,60 wons (1,53 dollar) par litre, soit 1,5 won de plus que le prix de l'essence (1.946,10 wons), selon Opinet, un site Internet géré par l'entreprise publique Korea National Oil Corp. En Corée du Sud, le diesel est normalement moins cher que l'essence.

Le prix du diesel a augmenté mercredi de 6,1 wons par rapport à la veille, contre 2,3 wons pour l'essence.

C'est la première fois depuis juin 2008 que le prix du diesel dépasse celui de l'essence. Le record absolu était de 1.947,75 wons, enregistré le 16 juillet 2008.

La hausse du prix du diesel se produit dans un contexte de pénurie de produits pétroliers suite aux sanctions internationales prises à l'encontre des produits pétroliers et autres ressources énergétiques russes en raison de l'invasion de l'Ukraine.

Au cours de la première semaine de mai, le prix international de l'essence a augmenté de 50,1% pour atteindre 137,40 dollars le baril. Le diesel a grimpé de 75,6% pour atteindre 162,30 dollars au cours de la même période.

La réduction de la taxe sur les carburants décidée par le gouvernement, qui est entrée en vigueur au début du mois, a également joué un rôle dans la hausse du prix du diesel, car la réduction fixe de 30% a réduit la taxe sur l'essence d'un montant plus important que celle appliquée au diesel.

«La hausse des prix internationaux du diesel et la réduction de la taxe sur les carburants semblent avoir provoqué cette inversion des prix», a déclaré un responsable du KNOC.

«Nous nous attendons à ce que ce genre de tendance se poursuive pendant un certain temps, à moins qu'il n'y ait une percée dans l'offre internationale de diesel», a ajouté le responsable.

Le diesel est notamment utilisé comme carburant pour les véhicules commerciaux tels que les camions de marchandises, les bus et les équipements de construction. L'augmentation de son prix pèse sur les chauffeurs routiers.

Pour atténuer les difficultés, le gouvernement offre des subventions aux acteurs du secteur du transport de marchandises depuis le début du mois, et ce pour les trois prochains mois.

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page