Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Vidéos

SEOUL, 13 mai -- Le président Yoon Suk-yeol a appelé ce vendredi à répondre de manière préemptive aux divers défis économiques auxquels est confronté le pays, citant des inquiétudes sur le déficit commercial et l'éventuel ralentissement économique.

Yoon a lancé cet appel lors d'une réunion sur l'état de la situation macroéconomique et financière au Centre coréen pour les finances internationales (KCIF) avec la participation d'experts économiques et d'officiels du gouvernement dont le ministre de l'Economie et des Finances Choo Kyung-ho, le gouverneur de la Banque de Corée (BOK) Rhee Chang-yong et son haut conseiller à l'économie Choi Sang-mok. Il s'agissait de sa première activité sur le terrain depuis son entrée en fonction mardi.

«En raison des effets de la pandémie de Covid-19 et des perturbations dans la chaîne d'approvisionnement mondiale, ainsi que de l'inflation croissante et des politiques monétaires de chaque pays, la volatilité sur les marchés financiers et des devises est en train de s'accroître alors qu'il existe des inquiétudes sur le déficit de la balance commerciale et le ralentissement de l'économie réelle», a observé le chef de l'Etat.

«A un moment comme celui-ci, le gouvernement doit comprendre exactement la situation économique et, en se basant sur cela, répondre de manière préemptive à une crise», a-t-il déclaré.

Yoon a noté que le conseil des ministres a approuvé hier un projet de budget supplémentaire de 59.400 milliards de wons (46,1 milliards de dollars) pour aider les petits commerçants frappés par la pandémie.

«Dans le but de diagnostiquer correctement le problème, je suis persuadé que nous devons toujours être disposés à chercher des solutions sur le terrain», a-t-il souligné en ajoutant que l'économie, ressentie par le peuple, se trouve dans un état «très difficile».

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page