Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Vidéos

SEOUL, 18 mai -- La Corée du Sud va renforcer la surveillance du marché de l'huile de cuisson et consolider ses chaînes d'approvisionnement en raison des problèmes de pénurie d'approvisionnement et de thésaurisation illégale, a déclaré ce mercredi le ministère de l'Agriculture, de l'Alimentation et des Affaires rurales.

Les prix mondiaux de l'huile de cuisson ont récemment augmenté à cause de la crise ukrainienne et des restrictions à l'exportation de l'Indonésie, ce qui a incité certains consommateurs ici à faire des réserves. Les grandes chaînes de distribution alimentaire discount et les centres commerciaux en ligne ont donc imposé des achats limités d'huile de cuisson pour chaque acheteur.

Lors d'une réunion avec le ministère de l'Agriculture, les principaux fournisseurs nationaux d'huile de cuisson, dont CJ CheilJedang Corp. et Lotte Foods Co., ont déclaré qu'ils ne connaissaient pas de pénurie pour l'instant, obtenant une garantie de deux à quatre mois de stock d'huile de cuisson. Ils devraient également recevoir des quantités contractuelles d'huile de palme et d'autres types d'huiles comestibles d'outre-mer sans accroc.

Depuis fin avril, l'Indonésie, premier exportateur mondial d'huile de palme, a suspendu ses expéditions d'huile de cuisson dans un contexte de pénurie des approvisionnements intérieurs. Mais la mesure n'a pas directement affecté le marché ici, car les entreprises sud-coréennes ont acheté de l'huile de palme à la Malaisie, selon le ministère.

Quant à l'huile de tournesol, les entreprises ont obtenu des fournisseurs étrangers de remplacement, autres que l'Ukraine et la Russie, à la suite de la guerre dans la région, a-t-il ajouté. L'Ukraine est le plus grand exportateur mondial d'huile de tournesol, représentant près de 50% de l'approvisionnement mondial total, suivie de la Russie, qui en produit environ 23%. La crise actuelle a également perturbé les expéditions de produits pétroliers et fait grimper les prix mondiaux.

«Les entreprises ont déclaré qu'elles ne prévoyaient pas d'augmenter les tarifs de l'huile de cuisson. Il y a peu de chances que les consommateurs ici aient des problèmes pour en acheter», a dit le ministère dans un communiqué.

Cependant, étant donné que l'huile de cuisson est cruciale pour les petits commerçants et la vie quotidienne des gens, le gouvernement s'est engagé à surveiller de près la situation de l'approvisionnement avec les entreprises concernées lors d'une réunion hebdomadaire.Il prévoit aussi de renforcer la surveillance de la thésaurisation illégale potentielle, tout en cherchant des moyens de soutenir les importateurs face à la hausse des prix mondiaux.

Selon les médias étrangers, les prix des huiles végétales ont récemment atteint un niveau record. Les tarifs de l'huile de palme ont presque triplé après l'interdiction d'exportation imposée par l'Indonésie.

Sur le marché intérieur, le prix de l'huile de cuisson a également bondi récemment, passant de 511 wons (0,4 dollar) pour 100 millilitres en janvier à 515 wons en février et 530 wons le mois suivant, selon les données de l'Agence coréenne des consommateurs (KCA).

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page