Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Vidéos

WASHINGTON, 19 mai -- Les Etats-Unis se sont engagés à entamer un dialogue sérieux avec la Corée du Nord et sont prêts à «agir avec réciprocité» en vue de la dénucléarisation complète de la péninsule coréenne, a déclaré jeudi le conseiller à la sécurité nationale Jake Sullivan.

Il s'agit de l'une des rares fois où un haut responsable américain a confirmé la volonté des Etats-Unis de rendre la pareille aux mesures de dénucléarisation de Pyongyang.

«(Nous) n'avons pas caché le fait que depuis le tout début de cette administration, nous avons tendu la main à la Corée du Nord pour dire que nous sommes prêts à nous asseoir et à parler sans conditions préalables, à discuter d'une voie à suivre, à progresser vers l'objectif ultime de la dénucléarisation de la péninsule coréenne», a souligné Sullivan aux journalistes à bord d'Air Force One en route vers la Corée du Sud.

«Et nous avons proposé de le faire sur une base d'agissements réciproques, que nous sommes prêts à prendre des mesures s'ils s'engagent à mettre en œuvre des mesures au service de cet objectif ultime», a-t-il ajouté.

Sullivan accompagne le président Joe Biden lors de son voyage de six jours en Asie qui le conduira également au Japon à partir de dimanche (heure locale). Le principal conseiller à la sécurité nationale a noté que Pyongyang restait insensible aux ouvertures américaines, estimant que «jusqu'à présent, la Corée du Nord n'a montré aucune indication de volonté de s'engager dans une diplomatie significative ou constructive».

Pyongyang s'est dérobé aux pourparlers de dénucléarisation avec les Etats-Unis depuis fin 2019. Le Nord accuse Washington d'avoir des intentions hostiles envers le pays et dit qu'il n'engagera pas de dialogue tant que Washington n'aura pas abandonné sa politique hostile.

Sullivan a mis en avant que les Etats-Unis continueraient à rester ouverts au dialogue, mais maintiendraient également la pression sur le pays reclus jusqu'à ce que le Nord revienne à la table du dialogue. «Et tant qu'ils continueront à refuser de le faire, nous conserverons le cap sur lequel nous sommes, qui est de faire pression, de nous coordonner étroitement avec nos alliés et de répondre aux provocations avec clarté et détermination», a déclaré l'officiel de la Maison-Blanche.

Sullivan a également réitéré la possibilité que la Corée du Nord organise des provocations supplémentaires pendant ou après le premier voyage de Biden en Asie, mais a affirmé que les Etats-Unis étaient tout à fait prêts à réagir.

«Il existe une possibilité réelle, un risque réel d'une sorte de provocation pendant que nous sommes dans la région, que ce soit en Corée du Sud ou au Japon, qui pourrait prendre la forme d'un essai nucléaire», a-t-il dit à la presse. «Nous sommes préparés à ces éventualités. Nous sommes étroitement coordonnés avec la république de Corée et le Japon. Nous savons ce que nous ferons pour y répondre», a-t-il ajouté.

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page