Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Vidéos

SEOUL, 20 mai -- L'Assemblée nationale a confirmé la nomination du Premier ministre Han Duck-soo ce vendredi après que le principal parti d'opposition, le Parti démocrate (PD), qui détient la majorité au Parlement, a décidé d'approuver cette nomination.

La nomination de Han a été approuvée par 208 voix contre 36, 47 jours après sa nomination par le président Yoon Suk-yeol.

En Corée du Sud, le poste de Premier ministre est le seul poste ministériel qui nécessite l'approbation du Parlement.

Le PD a décidé de confirmer Han lors d'une assemblée générale de ses députés, craignant que le rejet de sa nomination ne nuise à ses chances lors des élections locales du mois prochain.

Le PD détient 167 des 300 sièges de l'Assemblée nationale. Le parti au pouvoir, le Parti du pouvoir du peuple, dispose quant à lui de 109 sièges.

Le PD hésitait depuis des semaines à approuver la nomination de Han, les partisans de la ligne dure insistant sur le fait que le parti devrait opposer son veto à la nomination, car Yoon n'a montré aucune volonté de coopérer avec l'opposition, comme en témoigne la nomination du ministre de la justice, Han Dong-hoon.

Yoon a nommé le ministre de la Justice mardi malgré les objections du PD.

Le comité d'audition de confirmation du PD a déclaré que Han était «non qualifié», invoquant sa carrière post-retraite dans un cabinet d'avocats et d'autres irrégularités présumées.

Han occupera le poste de numéro deux du pays pour la deuxième fois. L'homme de 72 ans a déjà occupé le poste de Premier ministre sous l'administration libérale de Roh Moo-hyun en 2007 et 2008.

Lors de son audition de confirmation, Han a déclaré que stabiliser l'économie sera sa priorité absolue.

Le soutien du Parlement envers cette nomination devrait donner à l'administration Yoon l'élan nécessaire pour faire face à la crise du Covid-19 et à la montée des tensions dans la péninsule coréenne, provoquée par une série de provocations de la Corée du Nord.

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page