Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Vidéos

SEOUL, 21 mai -- Le président américain Joe Biden est arrivé au bureau présidentiel de Yongsan à Séoul dans l'après-midi de ce samedi, pour le sommet bilatéral avec le président Yoon Suk-yeol.

Il s'agit du premier sommet entre les deux chefs d'Etat seulement 11 jours après l'investiture de Yoon. Ce dernier a accueilli Biden devant le bâtiment du bureau présidentiel vers 13h21.

Ce déplacement de Biden à Séoul est une visite officielle et non une visite d'Etat, ce qui nécessite pas de revue militaire, et les deux hommes ont immédiatement entamé le sommet bilatéral en petit comité avant un entretien personnel et une réunion étendue durant les 90 minutes au bureau du président situé au quatrième étage du bâtiment. Après ce sommet bilatéral, les deux chefs d'Etat donneront une conférence de presse conjointe.

A l'arrivée au bâtiment du bureau présidentiel, Biden a passé une séance de photos puis a signé le livre d'or avec des mots de gratitude, «Merci pour l'hospitalité et l'alliance», avant de monter au quatrième étage.

L'entretien en petit comité 3 plus 3 a duré 72 minutes, deux fois plus long que prévu (30 min). Les deux chefs d'Etat ont ensuite eu une pause-café pour un tête-à-tête de 25 minutes. Les deux parties ont finalisé ce sommet avec une réunion étendue 12 plus 12.

La visite de Biden à Séoul, sa première depuis son entrée en fonction, intervient alors que Séoul et Washington pensent qu'un essai nucléaire ou un tir de missile balistique intercontinental (ICBM) est imminent.

Biden est arrivé hier à la base aérienne américaine d'Osan à Pyeongtaek, dans la province du Gyeonggi, puis a effectué une visite dans une usine de fabrication de puces de Samsung Electronics située à Pyeongtaek avec le président Yoon l'accompagnant.

Durant cette visite, Yoon a dit à Biden que «les puces électroniques sont un noyau de l'alliance entre la Corée du Sud et les Etats-Unis», ajoutant que «l'industrie de la technologie de pointe n'est que possible dans une ambiance libre et créative et cela ne sera réalisable que sous le système de démocratie et de liberté», selon ses propos rapportés par le bureau présidentiel.

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page