Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Vidéos

SEOUL, 22 juin -- L'Agence coréenne de contrôle et prévention des maladies (KDCA) a confirmé ce mercredi après-midi un cas de variole du singe chez un Coréen rentré d'Allemagne. Il s'agit de la première infection confirmée dans le pays pour cette maladie contagieuse.

Dans un briefing, la KDCA a noté que «des analyses du test PCR et de l'ADN confirment la contamination de cette personne qui est rentrée au pays le mardi 21 juin dernier via l'aéroport international d'Incheon avec des symptômes suspects».

Avant cette confirmation, les autorités sanitaires ont signalé les deux premiers cas suspects de variole du singe. La KDCA a déclaré que les deux cas probables avaient été découverts mardi et que des tests de diagnostic étaient en cours. La KDCA a précisé que l'un des patients suspects était un étranger, entré lundi dans le pays, et l'autre sud-coréen, arrivé mardi.

L'étranger s'est rendu mardi dans un hôpital de Busan, à 450 kilomètres au sud-est de Séoul, en raison d'un mal de gorge, de lésions cutanées et d'autres symptômes similaires à ceux de la variole du singe et y a été admis après que les responsables de l'hôpital l'ont signalé comme un cas possible.

Le Sud-Coréen est arrivé à l'aéroport international d'Incheon en provenance d'Allemagne mardi vers 16h et aurait manifesté des symptômes deux jours plus tôt. La personne a été admise au centre médical d'Incheon, à l'ouest de Séoul, après son entrée via l'aéroport. Tous deux étaient traités en isolement dans leurs hôpitaux respectifs.

Le virus, traditionnellement confiné aux régions d'Afrique centrale et occidentale, peut provoquer des symptômes tels que fièvre, frissons, éruptions cutanées et lésions. Séoul a été vigilant contre un afflux potentiel de variole du singe, car un nombre croissant de pays ont signalé des cas de la maladie virale et les voyages internationaux ont augmenté suite à l'assouplissement des restrictions liées au Covid-19.

Les autorités sanitaires ont désigné la variole du singe comme une maladie infectieuse de deuxième degré dans un système à quatre niveaux. Actuellement, 22 maladies contagieuses dont le Covid-19, le choléra et la varicelle sont incluses dans la même catégorie. Des officiels ont annoncé la semaine dernière que le gouvernement cherchait à importer le médicament antiviral tecovirimat pour 500 personnes le mois prochain.

Les patients atteints de la variole du singe seront traités en isolement dans des hôpitaux spécialisés et une période d'auto-isolement obligatoire de 21 jours est envisagée pour ceux qui présentent un risque élevé de transmission après avoir été en contact étroit avec des patients, a indiqué la KDCA.

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page