Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Vidéos

INCHEON, 22 juin -- Le chef des garde-côtes coréens s'est excusé ce mercredi d'avoir «provoqué un malentendu», quelques jours après que l'organisation soit revenue sur son annonce précédente selon laquelle un responsable de la pêche tué par la Corée du Nord en 2020 tentait de faire défection en Corée du Nord.

La semaine dernière, les garde-côtes et le ministère de la Défense ont annoncé qu'ils n'avaient trouvé aucune circonstance soutenant les résultats de l'enquête menée il y a deux ans, revenant ainsi sur leur position précédente et s'excusant auprès de la famille endeuillée.

Le fonctionnaire de 47 ans a été abattu par l'armée nord-coréenne le 22 septembre 2020 près de la frontière maritime intercoréenne en mer Jaune, après avoir été porté disparu la veille alors qu'il était en service à bord d'un bateau d'inspection des pêches. Les garde-côtes et le ministère de la Défense ont annoncé à l'époque qu'il aurait pu tenter de faire défection en Corée du Nord.

«Je m'excuse sincèrement d'avoir causé beaucoup de malentendus concernant les résultats de l'enquête», a déclaré le commissaire général des garde-côtes coréens Jeong Bong-hun. «Je me sens profondément responsable, en tant que commissaire général, d'avoir causé de la confusion et de la déception», a-t-il déclaré.

La famille du défunt fonctionnaire des pêches a déposé mercredi une plainte contre trois secrétaires de l'ancien président Moon Jae-in, dont l'ancien conseiller à la sécurité nationale Suh Hoon, afin de les tenir pour responsables de la mort de leur proche. La famille a accusé l'administration Moon de l'époque de n'avoir «rien fait» pour le sauver.

«Je présente mes condoléances à la famille endeuillée», a-t-il déclaré, rappelant que les garde-côtes ont finalement conclu qu'il était impossible d'avoir suffisamment de preuves montrant qu'il tentait de faire défection en Corée du Nord.

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page