Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Vidéos

SEOUL, 01 juil. -- Les exportations du pays ont augmenté de 5,4% en glissement annuel en juin grâce à la demande solide de puces et de produits pétroliers, mais le pays a prolongé son déficit commercial pour le troisième mois consécutif en raison des prix mondiaux élevés de l'énergie, a révélé ce vendredi le ministère du Commerce, de l'Industrie et de l'Energie.

Pour les six premiers mois de cette année, Séoul a vu ses exportations atteindre un sommet sans précédent, mais la flambée des prix de l'énergie a fait grimper le déficit commercial à un niveau semestriel record, selon les données.

Les expéditions à l'étranger se sont élevées à 57,73 milliards de dollars le mois dernier, contre 54,78 milliards de dollars un an plus tôt, selon les données. Il s'agit du décompte le plus élevé pour un mois de juin depuis que le ministère a commencé à compiler des données connexes en 1956. Le précédent record avait été établi un an plus tôt.

Juin a marqué le 20e mois d'affilée où les exportations du pays ont enregistré une expansion sur un an. Néanmoins, la croissance a ralenti pour mettre fin à 15 mois consécutifs de croissance à deux chiffres. Le ralentissement est survenu alors que le pays comptait moins de jours ouvrables en juin en raison des jours fériés pour les élections locales du 1er juin et du jour du Souvenir du 6 juin. Les 22 jours de cette année se comparent aux 24 jours du même mois l'année dernière.

Les exportations ont également été affectées par des perturbations logistiques dans le pays à cause de la grève des camionneurs début juin, selon des responsables. Les importations ont bondi de 19,4% en glissement annuel à 60,2 milliards de dollars en raison de la flambée des prix mondiaux de l'énergie, conduisant le pays à afficher un déficit commercial de 2,47 milliards de dollars, a indiqué le ministère. Le pays affiche un déficit commercial depuis avril.

Le brut de Dubaï, la référence de la Corée du Sud, est passé à 113,27 dollars le baril en juin en moyenne contre 71,6 dollars un an plus tôt. Le pays dépend des importations pour la plupart de ses besoins énergétiques, et elles ont augmenté d'environ 63,7% en glissement annuel pour atteindre 13,73 milliards de dollars en juin, selon le ministère.

Au cours des six premiers mois de l'année, Séoul a vu ses exportations augmenter de 15,6% pour atteindre 350,03 milliards de dollars, atteignant le chiffre le plus élevé jamais enregistré. Mais les prix élevés de l'énergie ont fait progresser les importations de 26,2% à 360,06 milliards de dollars durant la période citée, et le déficit commercial a atteint un plus haut niveau de 10,3 milliards de dollars à la fin de la période janvier-juin, ce qui est le chiffre le plus élevé pour un premier semestre, selon les données.

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page