Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Vidéos

SEOUL, 15 août -- La Corée du Sud a exprimé ce lundi son «regret profond» suite à des offrandes rituelles envoyées par le Premier ministre japonais Fumio Kishida et d'autres hommes politiques au sanctuaire Yasukuni, à Tokyo, le jour de la Libération.

Séoul «exprime une grande déception et un profond regret» après que des dirigeants du gouvernement et du Parlement japonais ont une nouvelle fois envoyé des offrandes ou rendu hommage au sanctuaire shinto qui glorifie des agressions nippones du passé et où sont enterrés des criminels de guerre, a dit le ministère des Affaires étrangères dans une déclaration.

Le gouvernement sud-coréen demande aux hommes politiques japonais de regarder l'histoire en face et de faire preuve de remords sincères à travers des actions pour le passé guerrier de leur pays, a-t-il été ajouté.

Plus tôt dans la journée, le Premier ministre Kishida a fait livrer une offrande rituelle au sanctuaire le jour de l'anniversaire de la reddition du Japon qui a mis fin à la Deuxième Guerre mondiale, alors que des membres du cabinet se sont rendus sur le site controversé au cours des derniers jours.

Yasukuni honore les Japonais morts durant la guerre, y compris 14 criminels de guerre de classe A, ayant commis des «crimes contre la paix». Chaque fois que des responsables politiques japonais y effectuent une visite, des condamnations fermes sont formulées, notamment de la part de la Corée du Sud et de la Chine.

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page