Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Vidéos

SEOUL, 19 sept. -- La Corée du Sud vise à commercialiser une voiture autonome de niveau 4 en 2027 pour que la moitié de ses nouveaux véhicules soit des modèles de niveau 4 en 2035, a fait savoir ce lundi le ministère du Territoire, de l'Infrastructure et du Transport.

Cette année, la Corée cherche à devenir le troisième pays au monde à commercialiser une voiture autonome de niveau 3 après les Etats-Unis et le Japon, a indiqué le ministère dans un communiqué. «Pour atteindre l'objectif, le gouvernement révisera les systèmes de transport existants et établira des normes de sécurité et programmes d'assurance pour les voitures autonomes afin de fournir également des services d'autobus autonomes de niveau 4 (d'ici 2027)», a dit le communiqué.

Hyundai Mobis Co., une filiale du groupe Hyundai Motor, a intégré des technologies autonomes de niveau 4 à son concept M.Vision qui a été présenté au Consumer Electronics Show (CES) aux Etats-Unis en janvier 2020. Une voiture autonome de niveau 4 signifie une conduite automatisée presque totale mais que dans certaines conditions comme sur l'autoroute par exemple. Au niveau 5, la conduite automatisée du véhicule est possible dans toutes les conditions.

Pour soutenir le plan, le gouvernement établira des systèmes de télécommunications en temps réel pour une communication entre les véhicules autonomes sur les routes, et entre les véhicules autonomes et l'infrastructure de véhicules électriques (VE) dans les grandes villes et sur les routes à l'horizon de 2030, a dit le communiqué. Le ministère a dit qu'il établirait des systèmes de télécommunication en temps réel sur 110.000 km de routes d'ici 2030. Le gouvernement cherche également la commercialisation des services de mobilité aérienne urbaine (UAM) dans la région métropolitaine de Séoul en 2025.

Les trois entreprises de services sans fil du pays, à savoir SK Telecom Co., KT Corp. et LG Uplus Corp., ont déclaré le mois dernier qu'elles participeraient à un programme de démonstration mené par le gouvernement qui testera la sécurité des véhicule UAM et les capacités de gestion du trafic pour les services commerciaux.

L'UAM est largement considérée comme la prochaine grande innovation dans la mobilité urbaine sur fond de préoccupations sur l'aggravation des embouteillages et de la pollution de l'air. La plupart des véhicules UAM en développement sont conçus pour fonctionner à l'électricité et voyager à faible altitude dans les régions urbaines. En juillet, Hyundai Motor Co., filiale du groupe Hyundai Motor, a présenté ses technologies UAM au Farnborough International Airshow en Grande-Bretagne à travers son unité UAM américaine en propriété exclusive, Supernal.

Supernal a dévoilé un aperçu du futur concept d'avion à décollage et atterrissage verticaux électriques (eVTOL), sa conception et ses technologies lors du salon de l'aéronautique. L'unité vise à commercialiser l'avion eVTOL en 2028 en collaborant avec plus de 50 entreprises, dont des filiales du groupe Hyundai Motor, pour aider à assouplir les réglementations connexes et à établir une infrastructure pour les UAM. Morgan Stanley prévoit que le marché mondial de l'UAM progressera à 1.470 milliards de dollars d'ici 2040, un fort bond par rapport aux 7 milliards de dollars en 2022.

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page