Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Vidéos

SEOUL, 26 sept. -- Daewoo Shipbuilding & Marine Engineering Co. (DSME) a signé ce lundi un accord d'investissement préliminaire avec le groupe Hanwha, une démarche qui pourrait conduire à l'acquisition du chantier naval par ce dernier.

Dans le cadre du protocole d'accord, Hanwha Aerospace et d'autres filiales de Hanwha participeront à l'offre de droits de 2.000 milliards de wons (1,4 milliard de dollars) de DSME pour acquérir une participation de 49,3% et un contrôle de gestion, a déclaré la Korea Development Bank (KDB), la plus grande actionnaire de DSME.

Après l'émission des droits, le prêteur public détiendra toujours une participation de 28,2% dans DSME, a-t-elle ajouté.

La KDB a déclaré qu'elle discuterait avec d'autres créanciers de mesures pour attirer des investissements de Hanwha, le septième plus grand conglomérat du pays en Corée du Sud, et remettre DSME sur les rails.

Même après l'accord avec le conglomérat, l'adjudication compétitive dite «stalking horse» sera menée pour DSME, dans laquelle le soumissionnaire préliminaire propose son prix avant une enchère ouverte, et les autres soumissionnaires soumettent leurs prix plus tard.

«Après des consultations avec Hanwha, la KDB a décidé de procéder à la vente de DSME sous la forme d'une offre de stalking horse», a déclaré le président de la KDB, Kang Seog-hoon, aux journalistes. «L'augmentation de capital devrait aider DSME à se préparer à une éventuelle pénurie de liquidité et à sécuriser les fonds pour les futurs moteurs de croissance.»

La KDB annoncera mardi une offre publique sur DSME et les investisseurs potentiels disposeront de trois semaines pour effectuer des vérifications nécessaires sur le constructeur naval, a déclaré le prêteur public.

Il y a environ deux semaines, Kang a déclaré aux journalistes que le prêteur public intensifiait ses efforts pour vendre rapidement DSME, ce qui pourrait être un moyen de sauver le quatrième constructeur naval mondial par carnet de commandes.

La KDB a tenté à plusieurs reprises de privatiser DSME depuis 2001, mais a échoué en raison principalement de désaccords sur les prix. Le prêteur d'Etat et d'autres créanciers ont injecté 4.200 milliards de wons dans DSME depuis 2015, lorsque le chantier naval a été touché par un scandale de comptabilité.

L'accord intervient alors que DSME est resté dans le rouge au cours des deux dernières années, malgré de fortes commandes à l'étranger.

Le constructeur naval a enregistré une perte nette de 1.690 milliards de wons sur des ventes de 4.480 milliards de wons en 2021 après avoir déclaré un bénéfice net de 86,6 milliards de wons sur des ventes de 7.030 milliards de wons un an plus tôt.

Rien qu'au premier semestre de cette année, la perte nette de DSME a atteint 667,9 milliards de wons, avec un chiffre d'affaires de 2.430 milliards de wons.

Malgré des pertes importantes, DSME a décroché 8,6 milliards de dollars de commandes pour construire 36 navires et une usine offshore, atteignant 97% de son objectif de commandes annuel.

Les observateurs de l'industrie ont déclaré que le rachat potentiel de DSME par Hanwha pourrait aider à redresser le constructeur naval, car le groupe devrait mieux le gérer à l'avenir.

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page