Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Vidéos

SEOUL, 26 sept. -- Une militante américaine renommée des droits de l'Homme en Corée du Nord a appelé ce lundi à faire davantage d'efforts pour aider les habitants du pays reclus à accéder aux informations du monde extérieur, alors qu'une campagne annuelle d'une semaine visant à sensibiliser le public à la question a commencé.

Suzanne Scholte, directrice de la North Korea Freedom Coalition, a lancé cet appel lors de la cérémonie d'ouverture de la 19e semaine de la liberté de la Corée du Nord dans le centre de Séoul, réitérant ses inquiétudes concernant la situation des droits de l'Homme sous le régime de Kim Jong-un.

«Le président coréen doit défendre les droits de tous les Coréens où qu'ils se trouvent», a-t-elle déclaré. «Nous devrions faire tout ce qui est en notre pouvoir fournir des informations en Corée du Nord, par voie terrestre, maritime et aérienne.»

Scholte, qui a depuis longtemps mené des campagnes pour améliorer la situation des droits de l'Homme en Corée du Nord, a également critiqué la précédente administration Moon Jae-in, affirmant que Moon «tournait le dos au peuple de Corée du Nord»

A l'événement ont participé des transfuges nord-coréens et des défenseurs des droits humains, dont Tae Yong-ho, le transfuge devenu député du parti au pouvoir, le Parti du pouvoir du peuple (PPP), et l'ancien gouverneur de la province du Gyeonggi, Kim Moon-soo.

Au cours de la semaine de la liberté en Corée du Nord de cette année, qui se déroulera jusqu'à samedi, auront lieu une série d'événements, notamment des forums sur les questions liées aux droits de l'Homme en Corée du Nord.

Par ailleurs, le ministère de l'Unification a exhorté vendredi les activistes locaux à s'abstenir d'envoyer des tracts anti-Pyongyang à travers la frontière, craignant que cette décision ne conduise à une escalade des tensions dans la péninsule.

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page