Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Vidéos

SEOUL, 27 sept. -- Les autorités sanitaires ont rapporté ce mardi 39.425 nouveaux cas de nouveau coronavirus (Covid-19) et 401 patients gravement malades. Le chiffre d'aujourd'hui est juste en dessous de la barre des 40.000 sur fond de tendance baissière de l'épidémie alors que le chiffre est 2,78 fois plus important que celui de la veille (14.168) en raison de la croissance du nombre de tests de dépistage. Le décompte d'aujourd'hui constitue tout de même une baisse de 8.472 par rapport au même jour de la semaine dernière (47.897).

Hier, l'obligation de port du masque à l'extérieur a été complètement levée, y compris pour les grands rassemblements et les évènements sportifs, mais le gouvernement avertit tout de même de l'éventualité d'une «twindemic», double épidémie avec la grippe sévère et le Covid-19, à l'arrivée de la saison hivernale.

Le pays a rapporté 308 cas importés, marquant une hausse de 88 par rapport à la veille (220) et le nombre total des infections depuis le début de la pandémie s'élève à 24.673.663, a indiqué l'Agence coréenne de contrôle et prévention des maladies (KDCA). La moyenne journalière des nouveaux cas d'infection de la semaine dernière s'est élevée à 54.736, tandis que celle au pic de la 6e vague a atteint 127.577 à la 3e semaine du mois d'août.

La nation a ajouté aujourd'hui 26 décès dus au Covid-19, portant le total à 28.272. Le taux de mortalité était de 0,11%. Le nombre de patients gravement malades a atteint 401, en baisse de 26 par rapport à la veille. Les autorités sanitaires ont lancé aujourd'hui la campagne d'inoculation d'un vaccin anti-Covid adapté à Omicron, ou vaccin de deuxième génération, en ouvrant un site de réservation (http://ncvr.kdac.go.kr) et en mettant à disposition un numéro de téléphone (1339).

Les gens âgés de plus de 60 ans, les gens vulnérables hospitalisés et accueillis dans les établissements de traitements et de soins médicaux ainsi que les personnels de ces types d'établissements sont prioritaires pour l'accès aux vaccins de deuxième génération. Les inoculations débuteront le 11 octobre prochain.

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page