Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Vidéos

SEOUL, 29 sept. -- Le président Yoon Suk-yeol a nommé ce jeudi Lee Ju-ho, professeur à l'Institut coréen du développement (KDI) et ancien ministre de l'Education sous le gouvernement Lee Myung-bak, nouveau ministre de l'Education, a annoncé ce jeudi le bureau présidentiel.

S'il est nommé réellement après une audition de confirmation parlementaire, Lee succèdera à Park Soon-ae qui a démissionné en août, seulement un mois après son entrée en fonction sur fond d'opposition de la population à son plan d'abaisser l'âge d'entrée à l'école élémentaire.

Même si l'audition de confirmation doit se tenir, sa nomination ne nécessite pas l'approbation du Parlement.

Le premier choix de Yoon au poste de ministre de l'Education, Kim In-chul, s'est retiré sur fond d'allégations de favoritisme concernant une bourse d'études que sa famille a reçue d'une organisation à but non lucratif.

En outre, Yoon a désigné l'ancien gouverneur du Gyeonggi Kim Moon-soo à la tête du Comité présidentiel sur l'économie, la société et le travail, chargé de mener le débat public sur la réforme du travail. Après sa première élection en tant que député, Kim a fait partie de la commission de l'environnement et du travail pendant plusieurs années. Il a été gouverneur du Gyeonggi de 2006 à 2014. L'ancien député trois fois élu avait affiché son soutien aux forces Taegeukgi, groupe d'extrême droite, lorsque le pays était divisé autour de la destitution de l'ancienne présidente Park Geun-hye.

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page