Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Vidéos

SEOUL, 23 nov. -- Le nombre de Sud-Coréens qui ont déménagé à l'intérieur du pays est tombé en octobre au plus bas niveau en 48 ans dans un contexte de ralentissement du marché immobilier, selon des chiffres publiés ce mercredi par Statistique Corée (KOSTAT).

Le nombre de personnes qui ont changé de résidence s'est élevé à 456.000 le mois dernier, en baisse de 15,5% sur un an, d'après KOSTAT. Il s'agit du chiffre le plus bas pour un mois d'octobre depuis les 412.000 en 1974 et de la 22e baisse mensuelle consécutive.

Cette diminution est sans doute liée au changement démographique et à la baisse des transactions immobilières. Les personnes dans la vingtaine et la trentaine ont tendance à déménager plus souvent en raison des prix de l'immobilier et du travail et la part des jeunes adultes ne cesse de diminuer avec la chute du taux de natalité. Par ailleurs, les ventes d'appartements ont été freinées par la hausse des taux d'intérêt.

Le taux de mobilité de la population, c'est-à-dire le nombre de personnes qui déménagent pour 100 habitants, s'est situé à 10,5% le mois dernier, soit un recul de 1,9 point sur un an. La population de Séoul a baissé de 6.436 habitants en octobre, alors qu'Incheon et la province du Gyeonggi ont vu leur population augmenter respectivement de 2.506 et 4.619.

Cette tendance s'explique en partie par le fait que de plus en plus de personnes choisissent d'habiter hors de la capitale pour des raisons financières. Tout comme Séoul, Busan, la deuxième ville du pays, et sept autres villes et provinces ont enregistré une population en baisse, a ajouté KOSTAT.

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page