Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Vidéos

Bousculade à Itaewon : mise en accusation de 9 officiels de la police et du gouvernement

23.11.2022 à 16h20 replay time02:02

Regarder la prochaine

SEOUL, 23 nov. -- Un total de neuf policiers et officiels gouvernementaux ont été mis en accusation ce mercredi dans le cadre d'une enquête sur la réponse non adaptée lors de la bousculade à Itaewon, a fait savoir la police.

Park Sung-min, surintendant général, et Song Byung-joo, ancien chef du bureau de surveillance d'urgence au commissariat de Yongsan, ainsi que quatre autres agents du renseignement, figurent sur la liste des fonctionnaires mis en accusation.

Park est soupçonné d'avoir ordonné de supprimer un rapport interne, qui avertissait d'un éventuel accident sécuritaire pendant la période d'Halloween, pour tenter peut-être de dissimuler l'inaction de la police. Le surintendant général est le quatrième rang le plus élevé dans la police.

Egalement ce mercredi, Song, qui était en charge du numéro d'urgence 112 de la police au commissariat de Yongsan, a été interrogé par une équipe d'enquête spéciale plus tôt dans la journée pour déterminer s'il a rapporté promptement ou non la situation à Lee Im-jae qui dirigeait le commissariat à ce moment-là.

Lors d'un audit parlementaire, Lee a dit avoir pris connaissance de l'accident vers 23h, environ 45 minutes après le début du drame, prétendant que le chef du numéro d'urgence lui a rapporté plus tôt que rien de particulier ne s'est passé. Lee a été mis en examen pour homicide involontaire par négligence professionnelle entraînant la mort de 158 personnes, pour la plupart dans la vingtaine, le 29 octobre.

Yoo Seung-jae, chef adjoint de la mairie de l'arrondissement de Yongsan, a également comparu pour une enquête. Yoo a dirigé une réunion de sécurité à la place de la maire de Yongsan, Park Hee-young, deux jours avant le drame pour discuter des mesures de sécurité durant la période d'Halloween. Park a été également mise en examen pour négligence professionnelle ayant entraîné la mort.

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page