Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Vidéos

SEOUL, 05 déc. -- Concernant l'apparition de la fille du leader nord-coréen Kim Jong-un lors du dernier tir de missile balistique intercontinental (ICBM), le ministre de l'Unification Kwon Young-se a noté dans une séance parlementaire de la commission des affaires étrangères et de l'unification qu'«il est prématuré de parler de successeur» de Kim Jong-un.

Kim Ju-ae, la fille aînée de Kim Jong-un, a fait sa 1ère apparition en public lors du tir d'essai d'ICBM de type Hwasong-17 le 18 novembre dernier, alors que l'Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA) a rapporté le 27 novembre que Kim Jong-un et Kim Ju-ae, sa fille aînée, la 2e de ses 3 enfants, ont effectué une séance de photos avec des soldats et des scientifiques qui ont contribué au développement du Hwasong-17, sans préciser la date.

«Comme le tir d'ICBM est provocateur, si Kim était accompagné de sa fille, ce serait plutôt qu'il aurait voulu montrer que le missile n'est pas offensif ou que le but de tir est de défendre le pays. Mais comme il y a des hypothèses diverses et variées, il faudra regarder plus», a noté le ministre de l'Unification.

A propos d'un nouvel essai nucléaire de la Corée du Nord, Kwon a indiqué que «le développement d'armes nucléaires du Nord s'est achevé effectivement avec les six essais nucléaires précédents, mais c'est une autre question de réaliser la miniaturisation des têtes nucléaires et de les rendre plus légères», ajoutant qu'«il est certainement possible qu'il y ait une demande de nouvel essai nucléaire.» A une question sur l'éventualité d'un nouvel essai l'année prochaine, le ministre a répondu que «je pense ainsi, mais il est difficile de faire un pronostic».

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page