Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Vidéos

SEOUL, 20 jan. -- Yun Jung-hee, actrice et vedette du cinéma coréen des années 1960 et 1980, ainsi que l'héroïne du film «Poetry» (2010) de Lee Chang-dong, est décédée à l'âge de 79 ans, à Paris, en France, ce jeudi 19 janvier (heure parisienne), selon des professionnels du secteur cinématographique à Séoul. Elle souffrait de la maladie d'Alzheimer depuis 10 ans à Paris.

Un professionnel du secteur a confirmé la nouvelle en disant que «j'ai entendu dire qu'elle est décédée à l'aube de ce vendredi (heure de Séoul) et la famille n'a pas souhaité donner plus de détails.» Yun est née à Busan en 1944 et avait fait ses débuts sur l'écran alors qu'elle était étudiante à l'université Chosun à Gwangju avec le film «Cheongchun Geukjang» (Théâtre des jeunesses en français) sorti en 1967.

Dès la sortie de son premier film, elle a reçu des prix locaux du film, notamment aux Grand Bell Awards et Blue Dragon Film Awards la même année. Dans les années 60, elle faisait partie du groupe des trois vedettes appelé «troïka» avec les actrices Moon Hee et Nam Jeong-im.

«Angae» (ou Mist, 1967) est le film qui lui a permis de décrocher le prix de la nouvelle actrice de l'année aux Baeksang Arts Awards 1968, la plus prestigieuse des récompenses cinématographiques du pays. Elle est apparue dans plus de 280 films durant sa carrière, selon les données compilées par Korean Movie Database (KMDb) et elle a obtenu plus de 20 prix locaux dans les années 60 et 70.

Elle a quitté le grand écran après le film «Manmubang» sorti en 1994 mais en 2010, Yun a fait son retour avec le film «Poetry», Prix du scénario au festival de Cannes 2010, réalisé par Lee Chang-dong qui s'est vu attribuer le Regard d'or au Festival international de films de Fribourg pour ce film en 2011. Yun a reçu également le prix de la meilleure actrice de la Los Angeles Film Critics Association et au Cinemalnilla International Film Festival en 2011 pour son rôle dans ce film.

En 1973, Yun est allée en France pour des études de cinéma à Paris 3 où elle a obtenu un diplôme de maîtrise. Elle a également reçu le titre d'officier de l'ordre des Arts et des Lettres du gouvernement français en 2011. Elle laisse derrière elle son époux, le célèbre pianiste Paik Kun-woo (mariage en 1976) et sa fille Paik Jin-hee, violoniste, tous deux basés à Paris pour leurs activités artistiques.

(Yonhap)

(FIN)

Accueil Haut de page