Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Vidéos

SEOUL, 25 jan. -- L'ancienne députée Na Kyung-won a déclaré ce mercredi retirer sa candidature à la direction du Parti du pouvoir du peuple (PPP).

Na a déclaré avoir pris cette décision parce qu'elle ne voulait pas voir de division au sein du parti.

«Je vais courageusement me retirer si cela peut éviter la division et la confusion au sein de notre parti et aider le parti à retrouver l'harmonie et l'unité», a déclaré Na lors d'une conférence de presse. «Ce sera aussi un pas en avant si mon retrait peut faire briller notre avenir.»

Sa candidature aurait pu affecter de manière significative les chances du député Kim Gi-hyeon, l'actuel favori, dont on pense qu'il est soutenu par le bureau présidentiel.

La course à la direction du PPP revêt une importance supplémentaire, car son prochain président supervisera le parti jusqu'aux élections parlementaires de l'année prochaine et pourrait influencer les décisions concernant les nominations du parti.

Na, qui a été quatre fois députée, était considérée comme une grande favorite dans la course à la direction du PPP, aux côtés de Kim et du député Ahn Cheol-soo, dans les derniers sondages.

L'ancienne députée Na Kyung-won s'adresse à la presse devant sa résidence à Séoul, le 19 janvier 2023.

Dans un sondage réalisé par Embrain Public auprès de 2.002 adultes dimanche et lundi, 25,4% des 784 personnes interrogées qui se sont identifiées comme des partisans du PPP ont choisi Kim comme favori. Ahn et Na suivaient avec 22,3% et 16,9%, respectivement.

Le résultat a toutefois changé lorsqu'on leur a demandé qui ils soutiendraient en cas de second tour de scrutin, 49,8% d'entre eux déclarant qu'ils voteraient pour Ahn et 39,4% pour Kim.

Na a exclu la possibilité de soutenir l'un ou l'autre des candidats, affirmant qu'il n'y a «aucune place» pour elle dans la course à la convention nationale.

Kim a salué la décision de Na, qui servira selon lui de «fondation» à la victoire du parti au pouvoir lors des élections générales. Ahn a lui regretté cette décision, affirmant que sa candidature aurait donné plus d'options aux membres du parti et attiré l'attention du public sur l'élection du parti.

Le bureau présidentiel a ouvertement exprimé son opposition à la candidature de Na, rejetant une proposition qu'elle avait faite en tant que vice-présidente du comité présidentiel sur la population et la renvoyant non seulement de la vice-présidence du comité mais aussi du poste d'ambassadrice pour le climat.

Les tensions se sont encore accrues après que le chef de cabinet de Yoon, Kim Dae-ki, a ouvertement réfuté les affirmations de Na selon lesquelles la décision de Yoon de la licencier des postes de vice-présidente du comité présidentiel et d'ambassadrice pour le climat aurait pu être influencée par des comptes rendus «déformés» faits par ceux qui étaient contre elle.

Na a dit souhaiter le «véritable succès» de l'administration Yoon et a souligné que le parti devait se montrer inclusif.

«Un parti est la racine de la démocratie libre. Nous devons nous assurer de chérir l'inclusivité et le respect», a-t-elle déclaré. «Je souhaite un véritable succès au gouvernement de Yoon Suk Yeol».

Le PPP tiendra une convention nationale le 8 mars pour choisir son nouveau dirigeant.

Le prochain dirigeant sera désigné uniquement par un vote des membres du parti, et un second tour de scrutin sera organisé si personne ne remporte la majorité des voix.

Outre Kim et Ahn, les députés Cho Kyung-tae et Yoon Sang-hyun ont déclaré leur candidature à la direction du parti.

(Yonhap)

(FIN)

Les vidéos les plus vues
Accueil Haut de page