Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Vidéos

SEOUL, 16 mai -- La 76e édition du Festival de Cannes ouvre ses portes ce mardi (heure locale) et cette année, sept films coréens ont été invités dans ce festival du film en France. Contrairement à l'année dernière, il n'y a aucun film coréen nommé en compétition officielle, à savoir qu'en 2022, le réalisateur Park Chan-wook pour «Decision to Leave» et l'acteur Song Kang-ho pour «Les Bonnes Etoiles» (Broker) ont remporté le prix de la mise en scène et le prix d'interprétation masculine respectivement.

Dans la catégorie «hors compétition», le nouveau film du réalisateur Kim Jee-woon, «Dans la toile ou Cobweb (Geomijib)», a été sélectionné. «Cobweb» parle d'un cinéaste obsédé par l'idée de faire un chef-d'œuvre et qui rencontre des difficultés à réaliser son film à cause de la censure du gouvernement et d'acteurs non coopératifs. Song Kang-ho y joue un rôle de cinéaste.

Le nouveau film du réalisateur Kim Chang-hoon, «Hopeless», figure dans la liste de la section Un Certain Regard. C'est un film de gangsters dans lequel un jeune garçon entre dans une bande organisée pour sortir de sa vie malheureuse. Song Joong-ki et Hong Xa-bin y assurent les rôles principaux.

«Sleep», film réalisé par Jason Yu (ou Yoo Jae-sun), son premier long métrage, a été invité à la 62e Semaine de la critique, une sélection du Festival de Cannes. Parmi 11 longs métrages retenus, sept sont en compétition dont le film «Sleep» et quatre en séances spéciales, sélectionnés par le Syndicat français de la critique de cinéma et des films de télévision pour la Semaine de la critique du Festival de Cannes qui se déroulera du 17 au 25 mai (heure locale). Yu est un ancien assistant du réalisateur Bong Joon-ho du film oscarisé «Parasite» (2019).

Le célèbre réalisateur coréen Hong Sang-soo, un habitué du festival français, a été également invité pour son 30e long métrage, «In Our Day», pour clôturer la Quinzaine des cinéastes qui a été créée en 1969 par la Société des réalisatrices et réalisateurs de films (SRF) pour mettre en valeur les films innovants, et qui aura lieu cette année du 17 au 26 mai en parallèle du Festival de Cannes. C'est la 12e fois que Hong a été invité à Cannes. «In Our Day» met en vedette Kim Min-hee, Song Sun-mi et Ki Joo-bong, tous habitués des films de Hong.

Le film catastrophe réalisé par Kim Tae-gon, «Project Silence», a été ajouté dans la liste des films qui seront projetés en Séances de minuit. Les deux célèbres acteurs Lee Sun-kyun et Ju Ji-hun interprètent les rôles principaux. Le film «Project Silence» raconte l'histoire de gens luttant pour leur survie, pris au piège, alors que le pont reliant l'aéroport d'Incheon au continent est en train de s'effondrer.

Les invitations de films coréens dans cette catégorie hors compétition, les séances nocturnes du Festival de Cannes, ne sont pas si rares : «Dernier train pour Busan» (2016), «Sans Pitié» (2017), «The Spy Gone North» (2018) et d'autres avaient déjà reçu ces honneurs. L'an dernier, c'était le film réalisé par l'acteur Lee Jung-jae, «Hunt», qui avait été invité à Cannes dans cette catégorie.

En dehors de ces cinq longs métrages, deux courts métrages sud-coréens, à savoir «The Lee Families» de Seo Jeong-mi de l'Université nationale des arts de Corée (KNUA), et «Hole», réalisé par Hwang Hye-in de l'Académie coréenne des arts du film (KAFA), ont été inclus dans la sélection Cinéfondation. Les deux films font partie des 16 invités dans la catégorie destinée à présenter des courts métrages réalisés par des étudiants d'écoles de cinéma du monde entier. Quelque 2.000 films étaient en lice cette année.

=======================

Ci-dessous, la liste des sept films coréens invités au festival :

1. Hors Compétition : «Dans la toile ou Cobweb (Geomijib)» de Kim Jee-woon

2. Un Certain Regard : «Hopeless» de Kim Chang-hoon

3. Quinzaine des cinéastes : «In Our Day» de Hong Sang-soo

4. Semaine de la critique : «Jam ou Sleep» de Jason Yu

5. Séances de minuit : «Project Silence» de Kim Tae-gon

6. Sélection Cinéfondation : «The Lee Families» de Seo Jeong-mi (Université nationale des arts de Corée, KNUA)

7. Sélection Cinéfondation : «Hole» de Hwang Hye-in (Académie coréenne des arts du film, KAFA)

(Yonhap)

(FIN)

Accueil Haut de page